Six athlètes de lutte représenteront Équipe Canada à Paris 2024 – Équipe Canada

28 mai 2024

Équipe Canada enverra un fort contingent de six lutteurs aux Jeux olympiques de Paris 2024.

Un seul d’entre eux, Amar Dhesi, possède déjà une expérience olympique à son actif. Cependant, l’équipe canadienne est composée d’un grand nombre d’athlètes champions tant au niveau mondial que continental.

La membre de l’équipe la plus décorée est Justina Di Stasio, qui a été championne du monde (2018), championne des Jeux panaméricains (2019) et championne des Jeux du Commonwealth (2022), en plus d’avoir récolté de nombreuses autres médailles dans des compétitions internationales. Même si son nom est bien connu sur le circuit international, Di Stasio participera cet été à ses premiers Jeux olympiques à Paris.

Un pays ne peut qualifier qu’un seul athlète en lutte par catégorie de poids et pour les deux dernières éditions des Jeux Olympiques, c’est Erica Wiebe qui a remporté les essais canadiens dans la catégorie de Di Stasio – ce qui lui a permis de remporter l’or olympique à Rio 2016. Di Stasio cherchera à mettre sa richesse d’expérience et sa résilience au service de Paris 2024, où elle concourra dans la catégorie féminine. 76 kg.

Justina Di Stasio réagit après avoir remporté la finale de la catégorie féminine des 65 kg aux Championnats du monde de lutte à Budapest, en Hongrie, le mercredi 24 octobre 2018. (Balazs Czagany/MTI via AP)

«Je travaille là-dessus depuis si longtemps et je voulais occuper ce poste. Je me suis dit que j’étais prêt à tout pour gagner aujourd’hui et tout au long de mon entraînement, je me suis rappelé que j’étais prêt à tout faire pour me qualifier pour les JO”, a déclaré Di Stasio après avoir gagné sa place aux Jeux Olympiques au début de l’année. Mars, lors du tournoi de qualification panaméricain.

Ana Godinez Gonzalez est également une ancienne championne du monde, qui a remporté l’or aux Championnats du monde des moins de 23 ans en 2021. Godinez Gonzalez a commencé à lutter relativement tard dans sa vie, ne s’y engageant qu’à partir du lycée. Elle s’est fait connaître en 2019, lorsqu’elle a enfin pu représenter le Canada, étant née au Mexique, le pays que sa famille avait fui lorsqu’elle était enfant. Elle est fière de représenter son pays d’adoption et espère inspirer d’autres nouveaux venus alors qu’elle participe à ses premiers Jeux Olympiques à Paris 2024, où elle concourra dans la catégorie féminine des 62 kg.

LIRE : Justina Di Stasio et Ana Godinez-Gonzalez expliquent comment est la luettet accessible à tous et permet de se dépasser

Trois ans après avoir participé à ses premiers Jeux olympiques, Amar Dhesi, membre du service de police de Vancouver, assumera le rôle de leader de l’équipe de lutte. Dhesi vise à améliorer le résultat qu’il a obtenu aux Jeux de Tokyo 2020, où il avait terminé 13ee lieu. En 2022, Dhesi a remporté l’or aux Championnats panaméricains ainsi qu’aux Jeux du Commonwealth.

Portrait d'Amar Dhesi
Amar Dhesi célèbre sa victoire au Tournoi panaméricain de qualification olympique 2020 au Centre Shaw à Ottawa, le dimanche 15 mars 2020. Photo : Michael P. Hall/Michaelphall.ca

“Trouver les mots pour exprimer le sentiment de représenter mon pays, ma communauté et ma famille à mes deuxièmes Jeux Olympiques a été difficile, mais je reviens toujours au mot gratitude”, a déclaré Dhesi, qui participera à l’épreuve de lutte libre masculine. . dans la catégorie des 125 kg. « Je suis reconnaissant d’avoir l’opportunité d’être à nouveau en mesure d’avoir la chance de ramener une médaille olympique à la maison. J’ai échoué à Tokyo, mais je suis prêt à être courageux et à me battre. Nous avons une super équipe et j’ai hâte d’être à Paris ! »

Alex Moore apprécie particulièrement sa qualification pour Paris 2024, après avoir dû faire face à plusieurs blessures tout au long du processus de qualification menant aux Jeux de Tokyo 2020. Il participera à l’épreuve de lutte libre masculine chez les 86 kg.

Née à l’Île-du-Prince-Édouard, Hannah Taylor représentera Équipe Canada, ainsi que la plus petite province du pays, dans la catégorie féminine des 57 kg à ses premiers Jeux olympiques. Taylor a remporté deux médailles de bronze aux Championnats du monde des moins de 23 ans (2019, 2021) et une médaille de bronze aux Jeux du Commonwealth (2022).

Hannah Taylor du Canada affronte Betzabeth Sarco du Venezuela lors des demi-finales de lutte libre féminine de 57 kg aux Jeux panaméricains de Santiago 2023, le jeudi 2 novembre 2023. Photo de Candice Ward/COC

“Quand j’étais plus jeune, je jouais au jeu des Jeux olympiques sur ma console PlayStation, je regardais les Jeux olympiques et je savais que mon rêve était d’y aller, même si je ne savais pas dans quel sport cela serait, a déclaré Taylor quelques minutes après. sa qualification olympique. Après mon tout premier entraînement, mon entraîneur de lutte m’a dit : « Tu vas aux Jeux olympiques ». Alors j’ai persévéré parce que mon rêve était d’aller aux JO et il pensait que j’en étais capable. Maintenant que ce moment est enfin arrivé, j’ai du mal à trouver les mots pour décrire ce que je ressens. »

L’autre lutteuse d’Équipe Canada à mériter sa place aux Jeux olympiques est Linda Morais, une athlète chevronnée de 30 ans qui s’est qualifiée pour ses premiers Jeux olympiques cinq ans après avoir remporté l’or aux Championnats du monde 2019 chez les 59 kg.

« C’est une sensation incroyable. C’est quelque chose que je voulais accomplir depuis que je suis petite. Tous ceux qui me connaissent savent que je parle des JO depuis l’école primaire, lorsque j’ai rencontré un athlète olympique”, a déclaré Morais après sa qualification pour les Jeux de Paris 2024 au Tournoi mondial. Événement de qualification olympique organisé en mai. Elle participera à l’épreuve féminine des 68 kg.

Linda Morais hisse un drapeau canadien.
Linda Morais réagit après avoir remporté le match pour la médaille d’or dans la catégorie féminine des 59 kg aux Championnats du monde de lutte à Nur-Sultan, au Kazakhstan, le jeudi 19 septembre 2019. (AP Photo/Anvar Ilyasov)

Le Canada a remporté 17 médailles olympiques en lutte au cours de son histoire, dont trois d’or, la plus récente remontant à la victoire de Wiebe en 2016. Les épreuves de lutte se disputeront du 5 au 11 août à l’Aréna Champ-de-March.

Lutteurs d’Équipe Canada à Paris 2024 :

Hannah Taylor (Summerside, Île-du-Prince-Édouard) – 57 kg, femmes

Ana Godinez Gonzalez (Burnaby, C.-B.) – 62 kg, femmes

Linda Morais (Tecumseh, ON) – 68 kg, femmes

Justina Di Stasio (Coquitlam, C.-B.) – 76 kg, femmes

Alex Moore (Montréal, QC) – 86 kg libre, hommes

Amar Dhesi (Surrey, Colombie-Britannique) – 125 kg libre, hommes

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Berne réduit son soutien à l’agriculture pour 2026-2029, mais moins que prévu – rts.ch
NEXT Enquête du ministère de la Sécurité publique