Le voguing à La Réunion à l’honneur dans un nouveau documentaire le 3 juin sur France 3 et les plateformes La 1ère et france.tv

Le voguing à La Réunion à l’honneur dans un nouveau documentaire le 3 juin sur France 3 et les plateformes La 1ère et france.tv
Le voguing à La Réunion à l’honneur dans un nouveau documentaire le 3 juin sur France 3 et les plateformes La 1ère et france.tv

Dans le cadre du « Mois de la Fierté », France 3 et les plateformes La1ère.fr et France.tv proposeront un documentaire d’Anouk Burel et Nejma Bentrad consacré au Voguing à La Réunion.

Le voguing, qui imite les poses des mannequins du célèbre magazine de mode américain Vogue, est bien plus qu’un style de danse : c’est aussi une manière de résister à l’exclusion des communautés LGBTQI+. Créée dans les années 1970 à New York par la communauté gay, trans afro et latino-américaine, la scène ballroom fait désormais son apparition à La Réunion, une île où les questions d’homosexualité et de genre sont encore un sujet tabou dans la plupart des familles.

Ce documentaire vous propose de découvrir les témoignages émouvants de Luna, Sarraffinnaa et Sunny, mis en valeur par Christophe Astruc.

Chorégraphe et danseur, à 25 ans, Johan Piedmont, alias Luna Ninja, est le pionnier de ce mouvement à La Réunion. Pour le jeune homme, le voguing fut une révélation. Luna a importé ce souffle de liberté sur son île en 2020, après avoir découvert cette scène à Paris, avec le légendaire Lasseindra et la Maison Ninja.

Cette figure marquante de la culture ballroom en France a changé sa vie en l’aidant à se révéler. Luna est « elle » sur scène, l’extravertie, une créature de la nuit et « lui » dans la vie, une personne timide et simple. Cette part féminine lui a permis de s’ouvrir au monde.

L’ambition de l’artiste est que son île devienne la destination queer de l’océan Indien. Pour ce faire, il fonde la première maison réunionnaise, autrement dit la première famille de voguers réunionnais. Sous cet élan, une nouvelle génération œuvre pour donner de la visibilité aux minorités sexuelles et de genre.

Nicolas a trouvé son personnage de théâtre, Sarraffinnaa, à qui tout est permis. Pour lui, le voguing est le symbole de la liberté, qui lui permet d’exprimer ses émotions. Sarraffinnaa est une personne forte qui sait où elle va, qui n’a pas peur de donner son avis et qui sait qu’elle mérite d’être entendue. Nicolas ne se considère pas non binaire car il est à l’aise avec son identité d’« homme féminisé ».

A 24 ans, Willy est, de son côté, à la recherche de Sunny, son alter ego sur scène, et n’a plus peur d’être dans la lumière. Danseur, il a participé aux premiers cours de voguing de Luna, ce qui lui a permis de s’introspecter et de travailler en profondeur sur ses peurs.

Le 28 mai 2023, à Saint-Denis, Luna organisait un bal historique, le premier de l’île. Un concours plein de surprises entre les meilleurs danseurs de La Réunion. Ce ballon est le symbole d’une voix qui se fait progressivement entendre dans le département. Celle de la communauté LGBT+, invisible depuis des décennies. Rien qu’en 2021, l’île a accueilli sa première gay Pride, rattrapant ainsi le retard pris par la France qui l’organisait depuis 1977.

Aujourd’hui, la révolution est en marche. Dans ce concours LGBT+, mêlant beauté, danse et mode, les participants s’affrontent en arborant un look pailleté, une attitude de diva et un maquillage extravagant. Cet événement était pour eux une manière de se découvrir, de se libérer, de danser et enfin d’être eux-mêmes au grand jour, sans se cacher, sur une scène.

Le film les suit tout au long de l’organisation jusqu’au grand jour. Face caméra, nos protagonistes nous raconteront leurs joies, leurs peurs et leurs histoires exceptionnelles.

Le documentaire sera à voir lundi 3 juin à 00h10 sur France 3 (Horaire Métropole, ndlr) mais aussi sur les plateformes La1ère et France.tv.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Une ONG alerte sur l’explosion du nombre de morts de migrants tentant la traversée vers l’Espagne
NEXT les travaux sur la D943 inquiètent les commerçants de Truyes et Cormery