Kaï Haché, l’athlète d’Ottawa à la conquête du badminton sourd

Ottawa peut désormais se vanter d’avoir un champion de badminton très spécial. Kaï Haché, un élève du Centre Jules-Léger, a remporté trois médailles aux Jeux des Sourds du Canada.

Le joueur de 20 ans a remporté des médailles d’argent en double masculin et en double mixte, avant d’être couronné champion du pays en simple.

Je me sentais bien. J’étais heureux! J’étais heureux de gagner. J’ai fait de bons matchs avec tout le monde. J’étais très excité de gagner des médaillesexplique l’athlète, rencontré à la fin de l’entraînement.

Kai Haché a commencé à jouer au badminton il y a à peine trois ans.

Le plus surprenant, c’est que le champion s’est mis sérieusement au badminton il y a à peine trois ans.

Je jouais pour m’amuser, puis un entraîneur de l’équipe canadienne des sourds m’a demandé de continuer [davantage]. J’ai décidé de trouver un club et de m’entraîner davantage pour progresserdit Kaï Haché, qui a beaucoup progressé depuis.

J’étais très concentré pendant le tournoi. Je suis resté calme et je n’ai pas paniqué lorsque j’ai perdu un point. Il faut revenir en arrière pour gagner.

Une citation de Kaï Haché, champion canadien sourd de badminton

Lorsqu’il s’est rendu à la compétition à Toronto il y a quelques semaines, le joueur n’avait pas en tête de remporter des médailles. Son entraîneur, William Lee, a donc été agréablement surpris par sa réussite.

>>>>

Ouvrir en mode plein écran

William Lee est l’entraîneur de Kai Haché.

Photo : Radio-Canada / Jonathan Jobin

Je ne pensais même pas qu’il pourrait obtenir une médaille de bronzeaffirme son mentor. En même temps, c’est un étudiant spécial. Il est tellement engagé. Peu importe ce qu’on lui enseigne, il l’absorbe et apprend.

Lee ne cache pas sa joie de voir autant son élève progresser. Je tiens vraiment à lui offrir mes plus sincères félicitations ! Je lui souhaite tout le meilleur pour l’avenir.

Une surdité qui n’est pas un frein

La victoire du titre en simple ouvre les portes des plus grandes compétitions à Kaï Haché. Il pourra représenter le Canada aux Jeux panaméricains des Sourds au Brésil l’automne prochain.

Je suis très excité de participer. J’ai hâte de participer et de voir d’autres athlètes sourds, comme moi, qui jouent [au niveau] professionnelKaï Haché s’enflamme. Je serai un bon modèle pour le Canada.

S’il brille lors des Panaméricaines, le jeune homme pourrait même se rendre aux Jeux olympiques des Sourds qui se tiendront au Japon en 2026.

Il dit avoir été adopté très jeune par ses parents Daniel et Marie-Lise Haché avant de déménager à Ottawa en 2007 pour fréquenter le Centre Jules-Léger. Né sans oreilles, Kaï Haché entend grâce à un implant cochléaire, mais il parle français, anglais et langue des signes québécoise (LSQ).

>>>>

Ouvrir en mode plein écran

Le joueur de badminton sourd Kaï Haché s’entraîne au moins deux fois par semaine.

Photo : Radio-Canada / Jonathan Jobin

Ma surdité n’est pas un problème corporel ni un handicap. J’ai un problème d’audition, mais je peux jouer normalement. C’est normal!

Au milieu du bruit vertigineux des volants lancés à un rythme effréné dans le gymnase, son entraîneur n’a aucun problème à communiquer avec son athlète.

Lorsque je transfère mes connaissances, j’utilise plusieurs gestes pour donner mes instructions. Je parle et lui montre les positions. Je vois que ça absorbe davantage. Je n’ai aucune difficulté à travailler avec luiinsiste William Lee.

Kaï Haché souhaite désormais inspirer de jeunes sportifs, sourds ou non, à suivre ses traces.

Je veux qu’ils puissent suivre mon chemin pour bien progresser et avoir le même développement. Ils peuvent trouver un bon soutien pour atteindre leurs objectifspersiste l’athlète en parlant avec ses mains.

Car quels que soient nos rêves, Kaï Haché nous rappelle qu’ils peuvent se réaliser, en français, en anglais ou en LSQ.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Avenches perd un de ses deux restaurants gastronomiques
NEXT Un nouveau président pour l’Église réformée d’Alsace et de Moselle