au niveau régional, le nivellement par le bas

au niveau régional, le nivellement par le bas
au niveau régional, le nivellement par le bas

Ce dimanche 26 mai 2024, alors que vient de sonner le coup de sifflet final de la saison pour son équipe de Déols en R1, Mehdi Boudaoud apprend à distance la relégation en R3 du voisin poinçonnois, tenu en échec sur sa pelouse par Richelieu.

« Les trois clubs indres de R2 descendent, c’est triste »déplore-t-il, entouré sur la pelouse de Jean-Bizet de son directeur sportif Vincent Bernardet et de son probable futur adjoint, Franck Béguin, qui va quitter le Vierzon FC pour rejoindre la maison Déoloise.

Leur discussion porte sur un sujet qui tient à cœur à ces trois enfants du département : l’état du football dans l’Indre. “Nous n’avons pas le même niveau que les autres départements de la région”dit Vincent Bernardet.

La piscine est d’assez mauvaise qualité, on ne va pas le cacher

Hocine Allal, entraîneur du Poinçonnet, relégué en R3

« Le bassin est assez pauvre en qualité, on ne va pas se le cacher », abonde Hocine Allal, entraîneur de l’USP. Un constat récurrent mais exacerbé par les résultats régionaux de cette saison 2023-2024.

Derrière la locomotive Déoloise, elle-même pas encore assurée de rester en Régionale 1, le trou se creuse avec les descentes R3 combinées du Poinçonnet, du Blanc et de la réserve des Déols.

Résultat : un nivellement par le bas, avec huit équipes de l’Indre qui s’entasseront en bas de l’échelon régional la saison prochaine, et même neuf si Montgivray, 9, est maintenu.e de son groupe, se concrétise sous le double effet du vote pour l’élargissement de la R1 à 14 équipes et d’un classement du fair-play qui lui est favorable.

Une équipe en R1, zéro en R2, neuf en R3 : c’est le tableau le plus optimiste du football indien pour l’exercice 2024-2025. Déséquilibré et révélateur du manque de compétitivité des clubs départementaux. « Nous revenons à la situation d’il y a deux ans. Ici, nous n’avons aucun moyen, hormis nos installations et les travaux mis en placeconstate amèrement Hocine Allal. Malgré tout, Le Poinçonnet avait une large place dans ce championnat R2 ».

Marc Touchet : “Je ne suis pas alarmiste”

Un propos partagé par Marc Touchet, le président du district de l’Indre, citant Le Poinçonnet comme principale victime de « la refonte en cours des championnats nationaux amateurs qui génèrent plus de descentes que d’habitude au niveau régional ». “Je ne suis pas alarmiste”tempérer celui qui courra samedi 1euh Juin un nouveau mandat de président du District de l’Indre lors de l’assemblée générale du corps départemental.

Les bonnes saisons de Vatan et Argenton-Le Pêchereau en Régional 3, tous deux quatrièmes de leur groupe, peuvent être perçues comme des lueurs d’espoir d’un futur rebond pour les clubs indres.

SAISON 2024-2025 : L’EFFECTIF DE L’INDRE

> Régionale 1 : Déols (sur réservation).
> Régionale 3 : Le Poinçonnet (relégué de R2), Le Blanc (relégué de R2), Déols 2 (relégué de R2), Vatan, Argenton-Le Pêchereau, Buzançais, Montgivray (sous réserve), Reuilly (promu de D1), Diors ( promu de D1).

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV De nouvelles poussières venues du Sahara affecteront encore le sud de la France après un week-end record
NEXT La RN176 sera fermée la nuit du 12 au 13 juin, entre la Normandie et la Bretagne, voici pourquoi