espoir économique pour les uns, préoccupations environnementales pour les autres

Un accord entre le gouvernement de la Nouvelle-Écosse et Paper Excellence pour régler un procès et envisager la construction d’une nouvelle usine de pâte à papier sur la côte sud divise les communautés.

L’accord met fin à la bataille juridique concernant l’usine Northern Pulp, qui a fermé ses portes, dans le comté de Pictou. Alors que les résidents de Pictou accueillent favorablement la fermeture en raison de l’amélioration de la qualité de l’air et du récent développement économique, le maire met en garde contre la construction d’une nouvelle usine, invoquant des inquiétudes concernant le bilan environnemental de Paper Excellence.

Les écologistes s’opposent fermement à toute nouvelle usine, craignant une répétition de la pollution et des pratiques forestières non durables. Ils soutiennent que les avantages économiques ne justifieraient pas les dommages environnementaux.

Cependant, la nouvelle apporte de l’espoir à Liverpool, sur la côte sud. Les résidents voient une nouvelle usine potentielle comme un coup de pouce économique, créant des emplois indispensables après la fermeture de l’usine Bowater en 2012.

Le comté de Pictou est aux prises avec des pertes d’emplois causées par la fermeture de Northern Pulp. Certains dirigeants communautaires y voient une opportunité de diversifier l’économie et de s’éloigner de la dépendance à l’égard de l’industrie lourde.

L’accord dépend de l’approbation de la Cour suprême de la Colombie-Britannique et comprend une étude de faisabilité pour la nouvelle usine de Liverpool. Le résultat pourrait avoir un impact significatif sur les deux communautés et sur l’avenir économique de la province.

#Canada

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV «En Suisse, nous sommes très loin d’avoir un Parlement qui s’intéresse aux problèmes des femmes» – .
NEXT Christian Signol prophète dans son pays