Un radar qui rapporte des millions contesté à Zurich

Un radar qui rapporte des millions contesté à Zurich
Un radar qui rapporte des millions contesté à Zurich

Un radar fixe installé dans la très fréquentée Langstrasse à Zurich chauffe depuis son installation au début de l’année. Des milliers d’amendes ont été infligées chaque mois depuis que la circulation a été interdite sur une partie de la route. Rien qu’au mois d’avril, il y a eu 8 300 amendes. La situation s’est toutefois apaisée : en février, 17 000 infractions avaient été constatées.

A 100 francs par infraction, l’argent rentre librement dans les caisses des autorités. Au total, plus de 4,5 millions de francs d’amendes ont été distribués en quatre mois. Les politiques estiment désormais que ce système n’est pas justifié, apprend-on dans la « Neue Zürcher Zeitung ».

Un élu vert’libéral de l’assemblée législative de la ville estime par exemple qu’« une meilleure signalisation serait la moindre des choses ». Elle estime que le nombre élevé d’amendes ne peut s’expliquer uniquement par la négligence des usagers de la route.

Un élu socialiste soutient cette demande adressée au Conseil municipal et réclame également un affichage numérique plus visible. « Les revenus sont disproportionnés et la situation ne s’améliore pas » selon elle. L’exécutif zurichois n’entend pas revenir en arrière et espère toujours que la mesure déploiera progressivement ses effets dissuasifs.

Les radars automatiques « bien placés » font souvent la une des médias suisses. L’année dernière, un appareil à Bâle a fonctionné 800 fois par jour et généré environ 8 millions de revenus. Il y a une dizaine d’années, sur la route de Berne à Lausanne, une boîte était bien connue des automobilistes et représentait à elle seule la moitié des infractions lausannoises.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV un appel à témoins lancé après la disparition inquiétante d’un enfant de 11 ans
NEXT Ce centre médical pour sans-papiers a fermé pendant les JO pour éviter les contrôles