Revivez les Brayonnades 2024 en photos et vidéos

La 24e édition des Brayonnades s’est déroulée les 25 et 26 mai, à deux pas d’un site préservé : la réserve naturelle régionale Larris et Tourbières de Saint-Pierre-ès-Champs. Un événement biennal porté par une douzaine de passionnés qui cherchent avant tout à valoriser les talents locaux.

Les atouts du territoire brayonnais ont été largement mis en valeur, samedi 25 et dimanche 26 mai 2024, lors de la 24ème édition des Brayonnades. Et cette année, l’association a souhaité valoriser la pratique sportive en organisant les Jeux des Brayons. « Avec l’événement qui se préparait cet été, le thème était facile à trouver », raconte avec humour la présidente des Bryonnades, Paulette Gruet.

Durant deux jours, des démonstrations et initiations au football freestyle, au BMX ou encore au breakdance ont été proposées à deux pas des tribunes. « Il y a une cinquantaine d’artisans locaux qui présentent leur savoir-faire. C’est aussi ça l’essence des Brayonnades ». L’occasion également de parcourir les sentiers de la Réserve Naturelle ou de défier le mur numérique installé par l’Union Sportive de l’Enseignement Primaire.

Brayonnades : « Faire perdurer ce type d’événement au cœur des territoires ruraux »

Pour les élus du territoire, les Brayonnades restent l’un des rendez-vous incontournables du département, à l’image du sénateur Olivier Paccaud, qui avoue ne rater aucune édition. « Les Brayonnades sont le reflet de ce que l’Oise fait de mieux, une belle opportunité pour une sortie en famille. » « C’est une manifestation organisée sur un site remarquable, celui des tourbières. Notre volonté à l’échelle du Département est de pérenniser ce type d’événement au cœur des territoires ruraux », affirme Nadège Lefebvre, présidente du Conseil départemental.

Des démos à gogo

Dans l’esprit du thème choisi, la pratique sportive était au centre des Brayonnades. L’association a souhaité se concentrer sur de nouveaux sports, comme le football freestyle mais aussi sur deux disciplines présentes récemment aux Jeux Olympiques. Ainsi, après quelques minutes de spectacle, des professionnels, petits et grands, sont invités sur scène pour leur apprendre quelques mouvements.

Une cible familiale qu’apprécie Thibault Plomion, l’un des athlètes venus présenter sa discipline, le flat BMX. « Je préfère ce genre d’ambiance à celle des grands galas, c’est plus convivial. Le jeune public est plus réceptif aux nouvelles disciplines sportives.

Les enfants sont invités sur scène à la fin de chaque représentation dans le cadre d’une initiation. Quant à Timothé, 4 ans, il a pu montrer ses plus beaux pas de danse, encadré par des professionnels. « Timothé fait du break tout seul à la maison alors j’ai pensé que ce serait bien de l’emmener voir la démonstration des Brayonnades », explique Perrine qui, autrefois, cherchait des cours dans cette nouvelle discipline olympique dans la région. .

«Mais je n’ai rien trouvé pour les tout-petits. En général, c’est à partir de 8 ans. Là, il a fait l’initiation avec les professionnels, il a les bases et il est très fier. Et qui dit enfant fier dit mère fière», ajoute ce fan inconditionnel des Brayonnades qui ne semble pas avoir à se soucier de la pérennité des Brayonnades : la petite équipe de bénévoles travaille déjà sur la 25e édition, prévue en 2026.

« J’ai déjà une petite idée de thème mais je dois la faire valider par le bureau », glisse Paulette Gruet.

En moyenne, 3 000 personnes se pressent aux Tourbières pour assister à cet événement biennal avec, en point d’orgue, le feu d’artifice du samedi soir.

Lire aussi

Oise : des animaux comme des coqs en pâte avec Clément

Oise : Fraternibus, lieu d’écoute mobile, à la rencontre des habitants

Qu’a apporté la garde à vue de Giovambattista Iera après les Routes de l’Oise 2024 ?

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV La jeunesse kanak fait entendre sa voix
NEXT Loïc Gouget, athlète multi-handicap, portera la flamme olympique le 3 juillet à Calais