En Vendée, le Cnam inaugure ses nouveaux bâtiments

En Vendée, le Cnam inaugure ses nouveaux bâtiments
En Vendée, le Cnam inaugure ses nouveaux bâtiments

Par

Éditorial La Roche-sur-Yon

Publié le

27 mai 2024 à 17h10

Voir mon actualité
Suivre Le Journal du Pays Yonnais

Mardi 21 mai 2024, le Conservatoire national des arts et métiers (Cnam) a inauguré son nouveau bâtiment, à Le rocher sur toi.

A cette occasion, les partenaires ont été conviés à une visite pour le moins surréaliste et folle.

En effet, une fois la porte d’entrée franchie, les visiteurs se retrouvaient plongé dix ans plus tard dans un Cnam qui a traversé de nombreuses crises climatiques, sanitaires et démocratiques et où 50 % de ses étudiants sont des retraités. Vieillissement de la population oblige !

Nous voici donc en 2034, découvrant à quoi ressemblaient les lieux dix ans auparavant.

C’est au cours d’une visite pleine d’humour que les partenaires du Cnam ont découvert les nouveaux locaux. ©Le Journal du Pays yonnais

Dans la salle informatique se trouvaient des ordinateurs équipés de souris filaires.

« On avait oublié que ça existait », constate le guide, complètement désemparé.

Vidéos : actuellement sur -

Un peu plus loin se trouve la salle rétro-tech, résistante à tout ce qui touche à l’intelligence artificielle (IA). « Parce que notre objectif est aussi de former des esprits libres », poursuit le guide. D’ailleurs, que se passe-t-il quand il n’y a plus d’IA ? Eh bien, cela vous permet de créer un réseau. Réseauter à bout de bras ! »

12 salles de classe, une salle de conférence

Plus sérieusement, rappelons-nous que ce bâtiment de 2 365 m² est apparu au Site de la Malboire à La Roche sur Yon, à proximité de la Fab’Académy et de Proxinov. Douze salles de cours, une salle informatique, une salle de travaux pratiques dédiée à l’énergie, une salle de conférence, des bureaux, des espaces techniques, etc.

Le tout pour un budget de 6,3 millions d’eurosqui a été soutenu par la Région, le Département, la Métropole Yonnais et l’organisme de formation (OPCO 2i).

Le bâtiment bénéficie du label « énergie positive et réduction carbone » grâce à ses 500 m² de panneaux photovoltaïques et ses matériaux à faible impact carbone, ainsi que ses ses performances accrues en termes d’isolation.

Yann Dandeville est le directeur du Cnam de La Roche-sur-Yon. ©Le Journal du Pays yonnais

Des métiers durables

Par ailleurs, la question de l’énergie constitue une option clé pour le Cnam Vendée.

« Nous avons formé 400 ingénieurs dans tous les métiers du solaire », précise Bruno Parmentier, le président régional de la Cnam. Depuis 2022, le bâtiment abrite également une chaire partenariale intitulée Territoires durables et transitions énergétiques.

Véritable outil de recherche et de formation, il vise ànourrir la stratégie des entreprises et des territoires en leur offrant une vision à moyen et long terme de leur politique d’innovation.

Un peu d’histoire

La Cnam est créée en octobre 1794, en pleine Révolution française, par un décret de la Convention nationale. Une proposition qui est venue de l’abbé Henri Grégoire. Il souhaitait rassembler toutes les machines nouvellement inventées et potentiellement utiles aux arts et à l’artisanat. Présentés parallèlement, les outils, maquettes et livres ont permis d’expliquer la construction et l’utilisation de ces machines. « Il faut éclairer l’ignorance qui ne sait pas et la pauvreté qui n’a pas les moyens de savoir… », a-t-il déclaré lors de son discours.
Source : https://www.cnam-paysdelaloire.fr/la-roche-sur-yon

Suivez toute l’actualité de vos villes et médias préférés en vous abonnant à Mon -.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV « Le marché retrouve l’équilibre à Mont-de-Marsan »
NEXT Jalabert privé du Tour de France pour cause de dopage