avec le retour des tavernes, faites votre choix ! – .

avec le retour des tavernes, faites votre choix ! – .
avec le retour des tavernes, faites votre choix ! – .

Après un printemps maussade où les averses se sont succédées durant le mois de mai, la taverne Belle Amie de Bourg-sur-Gironde a été la première à rouvrir ses volets. En quittant Plassac après cinq ans d’activité, Victor Gallon et Mélissa Darré ont définitivement tourné le dos à leur Bel Ami afin de consacrer 100 % de leur temps à la petite sœur qui veut grandir. « Nous avons rouvert pendant la période du pont depuis le 8 mai. De juin à août, nous ouvrirons du mercredi au dimanche selon la fréquentation. » Les deux gérants ont amélioré le site du quai des Brocs, au pied de la Dordogne. « Un toit en cas de pluie, la rénovation de notre bateau pour le coin cuisine, sans oublier notre toit avec de grands parasols cette année et une scène pour les musiciens », explique Mélissa Daré. Avec une capacité de plus de 120 couverts, entre braseros et tapas élaborées, ajoute-t-elle : « Belle Amie va aussi développer des menus pour les enfants en gardant à l’esprit notre offre familiale, c’est un gros projet qui se prépare. »

Le Cuis’Thau

Plus intimiste et proposant d’autres produits locaux, Cuis’Thau a rouvert ses portes le 22 mai avec les partenaires Mattéo Gousset et Nicolas Pauleau. Cette petite taverne, nichée au début de la route de la Corniche, accueille les gourmands du mercredi au dimanche de 12h à 23h. « Nous assurons un véritable service continu de 40 couverts avec des menus à base de crêpes salées et de crêpes sucrées, en plus du partenariat avec le brasseur de la Tribu Zitha d’Asques. » Et les dates de concerts sont déjà connues (à 19 heures), le 21 juin avec du pop rock, le 14 juillet avec du jazz et le 15 août, dans un registre manouche.

Nouvelles adresses

Deux espaces de restauration rapide ont été mis en place cette année à Plassac et à Blaye. C’est donc la taverne Peyrat qui a été validée par la mairie de Plassac au 37 rue du Port à la place de Bel Ami. Ouvert le 24 mai, le service se veut différent avec une cuisine « au feu de flamme » mettant l’accent sur une sélection variée de viandes et de fruits de mer, accompagnés de légumes de saison cuits à la plancha.


Le bus à impériale reprend du service à Blaye avec sa restauration au 2ème étage et vue sur l’estuaire de la Gironde.

Cyrille Auber

A Blaye, adieu le Carrelet Bus et bonjour l’Esti’Bus, entre le petit port et l’embarcadère. Un projet qui tombe à point nommé, souligne la députée Virginie Girotti : « Nous n’avons reçu qu’une seule candidature dans les délais impartis. » Le public sera ravi de retrouver Mathieu Labattut associé à Marianne et Mathieu Picq. « Ces trois passionnés souhaitent consolider le concept du bus en l’associant à une offre de cocktails, un service click & collect, et en 2025, dans l’ancien office de tourisme, un espace restauration rapide de type snack avec café, thé, jus de fruits. . fruit. » L’offre de cocktails réalisés sur place, faits maison, avec un espace tapas du monde viendra s’ajouter au projet de restauration « de type bistronomique qualitatif, adapté aux saisons et issu de circuits courts », précise l’adjoint. Les clients ont déjà retrouvé leur fameux bus à impériale et une série de concerts comme ce dimanche 26 mai où étaient annoncés SK93, reggae et hip-hop.


L’Esti’Bus prend vie et s’agrandira en 2025 dans l’ancien office de tourisme.

Cyrille Auber

La Guinguette des Vignerons, de son côté, n’a pas donné de date de reprise à Bourg.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV IKEA Canada et Furniture Bank unissent leurs forces pour réduire la pauvreté liée aux meubles dans la région du Grand Toronto
NEXT Le sort des 117 salariés du Bureau de Projet Tramway aux mains du MTMD