ancien président de la Chambre d’agriculture, Jean Laurens est décédé

ancien président de la Chambre d’agriculture, Jean Laurens est décédé
ancien président de la Chambre d’agriculture, Jean Laurens est décédé

Il avait 80 ans et dirigeait la chambre consulaire depuis 16 ans.

Il est l’une des figures du monde agricole aveyronnais. Président de la Chambre d’agriculture pendant seize ans, Jean Laurens est décédé. Il passe le flambeau de la présidence de la chambre consulaire à Jacques Molières en 2010, après avoir succédé, en 1994, à une autre grande figure de l’agriculture aveyronnaise en la personne d’André Cazals.

Producteur laitier à Lacroix-Barrez

En quittant la Chambre d’Agriculture, l’exploitant laitier de Lacroix-Barrez a expliqué avoir retenu, entre autres, de ses 16 années de mandat la création des marchés locaux en Aveyron, la défense de la position de l’Aveyron au salon de l’agriculture, la signature de la marque « Made in Aveyron » en 2010. Défenseur d’une agriculture locale et de qualité, il a également présidé l’Institut National des Appellations d’Origine (Inao), il porte un regard actuel sur le développement de l’agriculture.

Circuit court, filière de qualité, développement du bio, maintien des familles sur le territoire, tourisme… dans un entretien au Monde daté de 2004, il déclarait : « Nous arrivons à une période où la France rurale accueille les vacanciers. Il faut faire venir des touristes dans nos fermes, rétablir la vérité, montrer notre agriculture telle qu’elle est : plutôt moderne, en partie automatisée et informatisée… » Jean Laurens avait également créé une première chambre d’hôtes en 1990 dans sa ferme de Vilherols, puis deux autres en 1991, sous le label Gîtes de France.

Le mandat de Jean Laurens coïncide également avec la popularité croissante de José Bové, notamment après le démantèlement du McDonald’s de Millau en 1999 et les événements qui ont suivi sur le Larzac. «C’est un gars intelligent et il pose des questions intéressantes comme les effets d’une mondialisation à outrance et du commerce équitable, mais je ne suis pas d’accord sur la façon de procéder», a déclaré celui qui, en 1982, a succédé à Raymond Lacombe à la présidence de la FDSEA, avant d’être réélu en 1985, 1988 et 1991.

Tout au long de sa vie d’agriculteur engagé, Jean Laurens s’est efforcé de défendre la position de l’agriculture aveyronnaise, avec des positions très actuelles.

#Français

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV La Haye. Abri vélo, jeux… Quel est votre projet préféré ? Vote! – .
NEXT 23 candidats sont en lice dans les trois circonscriptions landaises – Le Petit Journal