les victimes « déplorent » le renvoi en justice du comédien uniquement pour blessures involontaires

les victimes « déplorent » le renvoi en justice du comédien uniquement pour blessures involontaires
les victimes « déplorent » le renvoi en justice du comédien uniquement pour blessures involontaires

Le 10 février 2023, sur une route départementale de Seine-et-Marne, l’humoriste Pierre Palmade conduisait une voiture qui percutait un véhicule arrivant devant. L’accident a fait trois blessés graves : un homme de 38 ans, son fils de six ans et sa belle-sœur de 27 ans, qui a perdu le bébé qu’elle attendait après la collision.

Le juge d’instruction chargé de l’enquête a déféré l’humoriste de 56 ans devant le tribunal du chef de blessures involontaires, “par un conducteur ayant délibérément violé une obligation particulière de prudence ou de sécurité et ayant fait usage de stupéfiants”, précise le communiqué de la Parquet de Meaux. Le magistrat n’a cependant pas retenu la qualification d’homicide involontaire, que le parquet avait requise pour la perte du fœtus.

VidéoPierre Palmade mis en examen et assigné à résidence dans un service d’addiction

Selon une jurisprudence constante de la Cour de cassation, qui a statué sur des cas similaires d’accidents de la route, un enfant qui n’est pas né n’existe pas en tant que personne. Un fœtus n’a donc aucune existence légale et sa mort ne peut constituer un homicide involontaire pour l’automobiliste impliqué.

Les victimes de l’accident “déplorent” le choix de renvoyer le comédien en justice uniquement pour blessures involontaires, “au regard des éléments du dossier, mais aussi au regard de la pudeur et de l’humanité les plus élémentaires”, a réagi ce lundi leur avocat, Maître Mourad Battikh.

Interrogé sur RTL, Maître Battikh estime que « cette décision est dommageable non seulement pour les parties civiles mais aussi pour le droit et pour l’évolution du droit », a-t-il expliqué, ajoutant : « Nous nous attendions à ce que le juge d’instruction suive les réquisitions du parquet. . Malheureusement, ce n’est pas le choix qu’elle a fait et nous nous retrouvons dans une situation où la loi se trouve dans une situation absurde et incompréhensible pour le grand public.

« Aujourd’hui, ma cliente reste déçue, elle reste choquée, elle reste indignée. Il faut lui expliquer que son enfant à naître n’est rien au regard du droit français”, a-t-il poursuivi. Les parties civiles espèrent que le procureur fera appel de cette ordonnance de renvoi devant la chambre de l’instruction.

Pierre Palmade est un récidiviste en raison d’une condamnation en 2019 pour usage de drogue. “En raison de cet état de récidive judiciaire, Pierre Palmade encourt une peine de 14 ans d’emprisonnement et 200 000 euros d’amende”, a déclaré le procureur de Melun, Jean-Michel Bourlès, dans un communiqué.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Pourquoi Suburban Pride dénonce le pinkwashing d’Israël en pleine guerre à Gaza
NEXT Près de Cholet, les écoliers offrent un spectacle olympique ! – .