Une 20e année de collaboration théâtrale

L’Ancien Bureau de Poste (VBP) accueillera une fois de plus un groupe de finissants du Conservatoire d’art dramatique de Québec du 4 juillet au 24 août prochain. Ce dernier présentera la comédie La tornade Margot de Martin Doyon.

Les personnages Margot (Mélissa Iguer) et Normand (Pierre Maestracci) sont mariés depuis 20 ans. Malgré leur amour, la passion s’est éteinte. Afin de raviver la flamme, Normand encourage sa femme à regarder ailleurs. Cette dernière, choquée, prend la proposition de son mari comme un jeu et décide de l’accepter pour rendre son mari jaloux. Elle prend pour amant Gerry (Luka Provost), un ancien employé de Normand que ce dernier méprise. Reste à savoir si les tumultes survenant dans la vie du couple leur permettront de poursuivre leur histoire pendant encore 20 ans.

Après avoir dû choisir et proposer leur projet, le groupe des finissants du conservatoire s’occupe de tout de A à Z. Qu’il s’agisse de la scénographie, de la mise en scène, du choix de la pièce, c’est leur première opportunité professionnelle.

« Nous sommes vraiment choyés. C’est une excellente occasion d’acquérir de l’expérience. Être toujours le conservatoire, c’est une belle transition vers la vie professionnelle», souligne Jeanne Murdock.

Un triple anniversaire

Cette année, l’Ancienne Poste fête également ses 20 ans. La collaboration avec le Conservatoire d’art dramatique de Québec existe également depuis les débuts de la salle Lévisienne.

« Cette année, c’est le vingtième anniversaire du partenariat entre l’Ancienne Poste et le Conservatoire. Nous avons pensé que c’était bien qu’il y ait un rappel de cela dans la salle avec les 20 ans de mariage [des personnages]», ajoute Luka Provost.

Style par excellence du théâtre d’été, la comédie présente néanmoins plusieurs défis et difficultés afin d’être réalisée à la perfection.

« Il faut vraiment connaître ses répliques dès la première répétition car comme c’est de la comédie, il y a beaucoup de jeu à trouver. Il faut trouver le jeu entre les personnages. Ça prend de l’ampleur», explique Luka Provost.

Sensibilisation à l’environnement

Charlotte Poirier et Jeanne Murdock, les deux diplômées responsables de la scénographie, doivent organiser la pièce en trouvant tous les éléments de décor et de costumes nécessaires. Ils doivent également trouver comment donner vie à la pièce dans un espace limité.

« Avec un petit budget, il peut y avoir quelques difficultés quant à ce que l’on veut. Dans l’espace, représenter la maison reste un défi. Dans l’histoire, cela se produit à de nombreux endroits de la maison, mais il va falloir trouver une pièce où tout peut arriver”, souligne Jeanne Murdock.

Les deux diplômés ont cependant accès à plusieurs ressources de l’Ancienne Poste et du Conservatoire afin de réutiliser plusieurs objets. Ils ajoutent que l’aspect éco-conception du projet leur tient à cœur.

Le groupe de cinq diplômés conclut en expliquant que la pièce « est une histoire qui peut parler à un large public de tous âges ». Ils invitent également le public à venir à deux reprises pour constater l’évolution et les changements qu’ils apporteront tout au long de l’été.

Pour plus de détails, visitez oldbureaudeposte.com.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Dr Nafissatou Diouf, l’ancienne PDG de TDS convoquée par la Brigade de Recherche
NEXT la saison est lancée dans cette base de loisirs du Tarn-et-Garonne