Carrières en Nouvelle-Aquitaine ; questions importantes dans un contexte difficile

Carrières en Nouvelle-Aquitaine ; questions importantes dans un contexte difficile
Carrières en Nouvelle-Aquitaine ; questions importantes dans un contexte difficile

Une enquête (2e édition) a été réalisée par l’Institut COHDA en février et mars 2024 auprès de 800 maires pour le compte de l’Union nationale des industries des carrières et des matériaux de construction (UNICEM) et avec le soutien de l’Association des maires de Nouvelle-Aquitaine.

Les résultats ont été dévoilés la veille du Salon des élus locaux et agents publics de Nouvelle-Aquitaine à Bordeaux.

Les carrières sont situées au cœur des territoires, le plus souvent dans des communautés rurales. Projet privé mais destiné principalement à servir la commande publique, les industriels sont donc amenés à être en contact direct avec les élus locaux dans le cadre de leur projet de mise en œuvre mais aussi et surtout pendant toute la durée de l’exploitation, et après (élaboration du document d’urbanisme , gestion des flux de transport, services fournis, etc.). Si l’autorisation d’exploitation est délivrée par le préfet, le maire constitue l’interlocuteur privilégié de la carrière.

Avec ou sans carrière dans leur commune, les Maires ont-ils la même perception d’un secteur indispensable à la commande publique pour déployer les infrastructures, les bâtiments hospitaliers et les routes ?

Quelles sont leurs appréhensions et leurs attentes, avant, pendant et après l’exploitation d’une carrière ?

Quelles sont les perspectives en Nouvelle-Aquitaine, 2e région consommatrice de granulats en France (après l’Auvergne-Rhône-Alpes) ?

Cette enquête conforte évidemment la nécessité de défendre un secteur fortement impacté par le ralentissement des grands travaux d’infrastructures dans la région, la hausse des normes environnementales et les mouvements de contestation dès le démarrage d’un grand projet. l’impact se profile sur un territoire. N’oublions pas non plus les prochaines élections locales dans deux ans. L’UNICEM est dans son rôle de défense du secteur.

A noter : La Nouvelle-Aquitaine est la 2ème région en termes de consommation globale (après AURA).

La géologie régionale est très diversifiée et on note la présence de ressources géologiques, en quantité et en qualité, mais avec de grandes difficultés d’accès (contraintes urbanistiques, réglementaires, environnementales, etc.).

Or, pour répondre à des marchés différents, il est nécessaire de disposer de sites variés. Mais de 900 carrières au début des années 2000, il n’y en aura plus qu’environ 500 en 2022 et peu de nouvelles autorisations sont accordées.

La superficie totale des carrières autorisées en Nouvelle-Aquitaine représente 0,15 % du territoire régional (121 km² sur 84 100 km²).

Le transport est un paramètre important en termes de coûts, d’impact et de nuisance. Si le ferroviaire est privilégié comme ici dans les Deux-Sèvres, il n’est pas possible partout.

Les granulats issus de la déconstruction ne couvrent que 7 à 8 % des besoins matériels.

Les chiffres de l’enquête sont disponibles ICI.

CR.

À propos : UNICEM Nouvelle-Aquitaine est une fédération qui assure la représentation et la dynamique des industries extractives minières ainsi que des fabricants de matériaux de construction.

Ayant pour mission de défendre les intérêts collectifs des professionnels du secteur, d’assister et d’informer ses entreprises adhérentes et de définir et mettre en œuvre les politiques syndicales, l’UNICEM Nouvelle-Aquitaine structure ses actions autour de 4 collèges : granulats, béton prêt à l’emploi, pompage de béton, collège multi-activités (minéraux industriels, ciments et roches ornementales et de construction).

Elle représente aujourd’hui 340 entreprises et plus de 660 sites industriels (carrières, centrales à béton, plateformes de recyclage, usines de transformation.

Restez informé des initiatives en Nouvelle-Aquitaine avec notre magazine trimestriel : https://boutique.lepetiteconomiste.com



Un message ou un commentaire ?

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Madrid s’impatiente, Rabat hésite [INTÉGRAL] – .
NEXT HAUT 14. COMPOSITION. Support Bielle-Biarrey pour UBB, Paris avec charnière Kockott/Segonds – .