Jean-Michel Elie réussit sans l’École de l’humour

Jean-Michel Elie réussit sans l’École de l’humour
Jean-Michel Elie réussit sans l’École de l’humour

En décrochant sa place à l’important Festival d’humour de Montreux en Suisse, le Québécois Jean-Michel Elie prouve une fois de plus que les deux refus qu’il a reçus de l’École nationale de l’humour ne voulaient rien dire. « Être drôle ne s’apprend pas dans les livres », affirme-t-il.

On a déjà pu voir Jean-Michel Elie dans plusieurs festivals, comme Juste pour rire et l’année dernière à ComediHa ! Fest-Québec, entre autres. Il a également déjà fait la première partie de Rachid Badouri et Adib Alkhalidey. Puis, le 14 mai, au Bordel Comédie Club de Montréal, il remporte le concours Mon premier Montreuxobtenant ainsi une place au Montreux Comedy Festival, un important rendez-vous de l’humour francophone qui se tiendra en Suisse en novembre.

Pourtant, l’humoriste originaire de Rivière-des-Praires, à Montréal, n’est pas passé par l’École nationale de l’humour. Et cela malgré lui, puisque ses demandes d’admission ont été refusées à deux reprises alors qu’il débutait dans la profession, au milieu des années 2010.

“[Après les deux refus] Je n’ai jamais pensé à abandonner, mais je me suis sérieusement demandé si j’étais drôle ou non, se souvient-il dans une interview avec Le journal. Je pense finalement que je ne correspondais tout simplement pas au type d’humoriste qu’ils recherchaient», analyse ensuite celui qui a joué au football à l’Université McGill avant de se lancer dans l’humour.

Il faut y croire, puisque pour décrocher son billet pour la Suisse, le joueur de 32 ans devait impressionner des vétérans comme Mike Ward et Olivier Martineau. Parmi les dix comédiens finalistes, Elie faisait partie d’un groupe de quatre non diplômés en la matière.

« L’école peut être importante pour la structure du travail et la discipline, mais il n’est pas vrai que si vous n’y allez pas, vous ne pourrez pas percer », estime-t-il.

Un modèle convaincant

Jean-Michel Elie n’a pas besoin de chercher bien loin pour se convaincre que le sceau de l’École nationale de l’humour n’est pas une nécessité pour sa réussite. Il lui suffit d’aller au bout de sa rue et de sonner la cloche de son bon ami et mentor, Eddy King. Egalement rejeté de l’École de l’humour à ses débuts, ce dernier a su se tailler une place de choix tant sur scène qu’à l’écran.

« On se parle tous les jours, dès que j’ai des idées de blagues ou de projets, je l’appelle. J’ai raté de peu un appel de lui lors de notre entretien, dit-il en riant. Le meilleur conseil qu’il m’a donné est de ne pas m’éparpiller dans les sujets que j’aborde sur scène, d’en choisir un et de l’affiner le plus possible.

Jean-Michel Elie se rendra à Montreux, en Suisse, pour le Montreux Comedy Festival, qui se tiendra du 13 au 23 novembre 2024. La programmation complète n’a pas encore été annoncée.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV services essentiels maintenus malgré la grève de trois jours
NEXT Poussé en retrait par Standart&Poor’s, Sven Gatz réclame un effort budgétaire de 580 millions d’euros aux organismes publics bruxellois pour 2025