David Pastrnak a brisé le rêve suisse

David Pastrnak a brisé le rêve suisse
David Pastrnak a brisé le rêve suisse

David Pastrnak a brisé le rêve suisse

Publié : 26/05/2024, 23h00

À ce stade, vous trouverez du contenu externe supplémentaire. Si vous acceptez que des cookies soient placés par des fournisseurs externes et que des données personnelles leur soient ainsi transmises, vous devez autoriser tous les cookies et afficher directement le contenu externe.

Autorise les cookiesPlus d’informations

Comme en 2013 et 2018, l’équipe suisse s’est inclinée en finale mondiale. Un but de David Pastrnak à 10 minutes de la fin a permis à la République tchèque de remporter son premier titre mondial depuis 2010. La Suisse quitte le tournoi avec la quatrième médaille d’argent de son histoire et la tête haute.

Il y aura cependant beaucoup de regrets dans le camp suisse, car cette équipe passionnante semblait mûre pour remporter son premier titre mondial.

À ce stade, vous trouverez du contenu externe supplémentaire. Si vous acceptez que des cookies soient placés par des fournisseurs externes et que des données personnelles leur soient ainsi transmises, vous devez autoriser tous les cookies et afficher directement le contenu externe.

Autorise les cookiesPlus d’informations

Avant de tout perdre sur ce tir victorieux de Pastrnak, le groupe de Patrick Fischer, avec Leonardo Genoni une nouvelle fois fantastique devant ses filets, a fait de gros efforts, sans jamais reculer, même lors des temps forts tchèques. Les Suisses ont failli ouvrir le score quand Christoph Bertschy, encore une fois très en vue, ajustait le poteau à la 18e minute.

Dans une finale tendue au cours de laquelle les attaquants des deux côtés ont dû travailler dur pour se créer la moindre occasion de but, les deux meilleurs gardiens du tournoi, Genoni et Lukas Dostal du camp tchèque, se sont livrés à distance un duel intense.

Un palmarès remarquable

Kevin Fiala et Nico Hischier prenaient les commandes offensivement, tandis que Roman Josi jouait son rôle de patron en défense. La finale a d’ailleurs été interrompue plusieurs minutes en troisième période après le bris du plexiglas suite à une violente charge du défenseur du Lausanne HC Andrea Glauser (48e).

À ce stade, vous trouverez du contenu externe supplémentaire. Si vous acceptez que des cookies soient placés par des fournisseurs externes et que des données personnelles leur soient ainsi transmises, vous devez autoriser tous les cookies et afficher directement le contenu externe.

Autorise les cookiesPlus d’informations

La Suisse, parfaite jusque-là, a finalement craqué après un engagement perdu en zone défensive. Le rachat direct du héros local, David Pastrnak, n’a laissé aucune chance à Genoni.

C’était à la 50e minute que les Tchèques ont tenté leur chance pour remporter leur premier titre mondial depuis 2010. Les Tchèques ont marqué le but de sécurité dans la cage vide à 19 secondes de la fin. Auparavant, les Suisses avaient raté de peu plusieurs occasions d’égaliser.

L’équipe suisse a ainsi disputé une troisième finale mondiale ces 11 dernières années, dont deux avec l’entraîneur Patrick Fischer. Un palmarès remarquable. L’équipe suisse sera célébrée lundi à Kloten, à la Swiss Arena, à son retour de Prague (ouverture des portes au public à partir de 12h45, arrivée prévue de l’équipe à 14h).

Cyrille Pasché est journaliste à l’agence Sport-Center depuis 2015. Il rejoint la rédaction du « Matin » et du « Matin Dimanche » en 2013. Il couvre notamment l’actualité du hockey sur glace suisse et international ainsi que de l’athlétisme. Plus d’informations @c9pasche

Avez-vous trouvé une erreur ? Merci de nous le signaler.

1 commentaire

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Le tramway, « ça démarre demain », affirme le maire Bruno Marchand
NEXT Pontarlier. Quelques idées de sorties dans le Haut-Doubs pour le week-end du 1er et 2 juin