Une campagne de la CDPQ rappelle le danger mortel que représentent les voies du REM

Une campagne de la CDPQ rappelle le danger mortel que représentent les voies du REM
Une campagne de la CDPQ rappelle le danger mortel que représentent les voies du REM

MONTRÉAL — « C’est une question de vie ou de mort. Ne voyagez pas sur le tracé du REM. C’est le message que veut envoyer la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) avec sa nouvelle campagne de sensibilisation qui sera lancée lundi.

Alors que des essais dynamiques débuteront bientôt sur le tronçon du Réseau express métropolitain (REM) reliant Deux-Montagnes à Laval et Montréal, CDPQ Infra a tenu à rappeler les dangers encourus par ceux qui tentent de franchir les clôtures pour traverser les voies ou venez y commettre des méfaits.

Alors que la ligne est fermée depuis 2021 pour être réaménagée en vue du déploiement du REM, CDPQ Infra constate que certaines personnes ont développé de mauvaises habitudes et fréquentent régulièrement les voies.

«Nous avons constaté plusieurs intrusions au cours des derniers mois», rapporte Francis Labbé, porte-parole du REM chez CDPQ Infra. Dans certains cas, les gens viennent commettre des bêtises, comme faire des graffitis par exemple, parfois c’est simplement pour gagner du temps.

Dans tous les cas, ces personnes risquent leur vie, souligne le porte-parole.

Le premier risque est bien sûr celui d’être percuté par un train, explique-t-il. Alors que les trains qui circulaient sur l’ancienne « ligne Deux-Montagnes » partaient toutes les 20 minutes, avec les essais dynamiques qui débuteront le 25 juin, les nouvelles rames du REM partiront toutes les sept minutes sur ce tronçon.

Ailleurs, comme dans le secteur Saint-Laurent, ils passeront même toutes les trois minutes aux heures de pointe.

«Nous multiplions par centaines le nombre de trains qui passent et cela fait qu’il y a un risque d’être heurté si jamais quelqu’un traverse nos installations», résume M. Labbé.

C’est aussi la raison pour laquelle toute la ligne est désormais protégée par des clôtures.

Haute tension électrique

L’autre risque est celui lié à l’électrification de la ligne et donc à la présence de caténaires, câbles électriques à haute tension très dangereux.

À titre de comparaison, alors que le courant électrique dans une maison est de 120 volts, le réseau de distribution d’Hydro-Québec fonctionne généralement à une tension de 25 000 volts.

«La règle est très simple, elle est de garder une distance de trois mètres avec les conducteurs électriques», explique le porte-parole d’Hydro-Québec, Maxence Huard-Lefebvre.

“Si on s’approche à moins de trois mètres, on risque d’être électrifié ou électrocuté par le courant électrique sans même toucher les fils ou les équipements électriques”, ajoute-t-il, faisant référence au phénomène d’arc électrique qui peut se produire lorsqu’une personne entre. ce type d’infrastructure.

Parlez aux jeunes

La campagne CDPQ Infra s’adresse à tous et les consignes de sécurité qu’elle souhaite réitérer ne s’appliquent pas seulement au secteur Deux-Montagnes, mais à l’ensemble du REM.

Il sera ainsi largement déployé à travers la région, notamment avec des affiches dans les abribus situés à proximité des lignes du REM. Grâce à la géolocalisation, aux alentours du REM, des bannières apparaîtront également sur les téléphones intelligents des personnes qui consultent, par exemple, les sites ou applications de plusieurs médias.

Mais la campagne entend aussi cibler particulièrement les jeunes qui risquent d’entrer sans autorisation sur les voies, souligne M. Labbé.

“Nous voulions envoyer des messages très clairs, et cela s’adresse beaucoup aux jeunes”, a-t-il déclaré. Par exemple : « Pour gagner cinq minutes, passeriez-vous cinq mois dans le coma ? Ou encore, pour ceux qui seraient tentés de faire des graffitis : « Pour faire un graffiti de mort, seriez-vous prêt à perdre la vie ? »

En partenariat avec Urbania et un influenceur, CDPQ Infra diffusera également ses messages de sensibilisation sur TikTok, le réseau social étant particulièrement populaire auprès des jeunes.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Ugo Mola prévient Toulouse avant la demi-finale du Top 14
NEXT Bas – France : compositions probables