Atterrissage. Un député de la Manche relance le débat sur les navettes du Débarquement

Atterrissage. Un député de la Manche relance le débat sur les navettes du Débarquement
Atterrissage. Un député de la Manche relance le débat sur les navettes du Débarquement

Par

Éditorial - de la Manche

Publié le

26 mai 2024 à 18h15

Voir mon actualité
Suivre - de la Manche

L’annonce a provoqué UN tollé dans la Manche. La Région Normandie a annoncé il y a quelques jours la mise en place d’une navette pour faciliter le déplacement des visiteurs vers les plages du Débarquement.

Toutes les plages sauf… Utah Beach. Les réactions ont évidemment été nombreuses pour manifestation sur ce traitement. Vient de s’ajouter celle du député Stéphane Travert qui a décidé d’écrire à Hervé Morin, président de la Région.

« Je ne peux que me réjouir de cette initiative qui, en surfant sur le 80evous permet de donner un nouveau souffle de tourisme de mémoire. Par ailleurs, quand on sait que les trois quarts des centaines de milliers de visiteurs qui visitent chaque année les sites du Débarquement le font avec leur propre véhicule, il s’agit d’une initiative capable de rationaliser et sécuriser le trafic routier dans ces secteursmais aussi de réduire l’empreinte carbone», note, dans un premier temps, l’élu.

«Cela pénalise les touristes et les locaux»

Avant de remettre l’église au milieu du village. « Si je salue le principe de cette initiative, je ne peux qu’émettre de sérieuses réserves quant à sa mise en œuvre. La navette desservira trois plages du Débarquement, le long du littoral, avec 17 arrêts sur sa ligne, de Grandcamp-Maisy à Courseulles-sur-Mer. 17 escales, mais aucune dans la Manche. Rien pour Utah Beach et tous les sites emblématiques de la progression des Alliés dans la Manche. Cet « oubli » est mal vécu par de nombreux habitants, qui se sentent une fois de plus exclus.

Pour étayer son argument, le député de la Manche insiste sur le repère historique mais aussi local.

« Cette navette limitée au seul littoral du Calvados ne pose pas seulement un problème lié à la susceptibilité des Manchoises, c’est aussi un problème qui résonne lourdement en ce qui concerne l’importance historique de l’opération Overlord dans la Manche et ses conséquences. De plus, cet oubli ne pénalise pas seulement les touristes, il constitue également une « perte d’opportunité » pour les locaux. Il y a en effet de nombreux Calvadosiens qui n’ont jamais visité les sites emblématiques du Débarquement dans la Manche et il y a aussi de nombreux Mandchois qui n’ont jamais visité les sites calvadosiens. Cette navette était pour eux une occasion unique de le faire« .

L’appel de Stéphane Travert et bien d’autres viendra-t-il de la Région qui continue de parler d’une expérimentation simple pour ce projet ?

Suivez toute l’actualité de vos villes et médias préférés en vous abonnant à Mon -.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV la programmation du cinéma en plein air sur la Piazza d’Eataly Paris Marais
NEXT Un nouveau président pour l’Église réformée d’Alsace et de Moselle