Alstom veut attirer des travailleurs à La Pocatière

Alstom veut attirer des travailleurs à La Pocatière
Alstom veut attirer des travailleurs à La Pocatière

L’usine Alstom de La Pocatière a fort à faire avec des contrats de fabrication partout au pays et aux États-Unis. Cette entreprise ouvre donc à nouveau ses portes pour une journée de recrutement samedi avec pour objectif de pourvoir une quarantaine de postes.

Soudeurs, personnel d’étage et de soutien à la production : les ouvriers spécialisés ciblés par Alstom sont recherchés ailleurs dans la province, comme en témoigne Jean-François Arnaud, directeur général de l’usine. Le marché est difficile au Québecil a dit.

Alstom emploie déjà environ 460 personnes pour produire des voitures destinées, entre autres, au Vancouver SkyTrain et au tramway de Toronto. C’est sans compter sur un éventuel projet de tramway au Québec, pour lequel la Caisse de dépôt et placement du Québec devrait soumettre une étude prochainement.

Nous avons du mal à suivre la demande : c’est une demande qui s’accélère et nous voulons être à la hauteur de nos ambitions.

Une citation de Jean-François Arnaud, directeur général d’Alstom à La Pocatière

Cette journée portes ouvertes se déroule jusqu’à 16 heures samedi.

Aucune crainte, même en pleine crise du logement

L’entreprise affirme ne rencontrer pour l’instant aucune difficulté à loger ses nouveaux salariés, notamment grâce à la collaboration des autorités municipales.

Nous essayons d’aider Alstom autant que possible, confirme le maire de La Pocatière, Vincent Bérubé. La Commune joue le rôle d’une sorte d’intermédiaire entre les promoteurs immobiliers et les grandes entreprises qui y sont implantées, explique-t-il.

La ville de La Pocatière a récemment inauguré une nouvelle rue, affirme le maire Vincent Bérubé. 22 terrains y sont disponibles pour construire des maisons unifamiliales, a-t-il précisé. (Photo d’archives)

Photo de : La Pocatière

L’arrivée potentielle de 40 travailleurs et de leurs familles ne semble pas particulièrement l’effrayer. L’année prochaine, des espaces devraient être créés pour les accueillir, dit-il.

Cette confiance repose notamment sur la vente récente de quatre lots où devraient être construits des immeubles de six à huit logements, selon M. Bérubé.

La Municipalité a également créé un programme visant à soutenir les promoteurs avec une aide financière pouvant atteindre 50 000 $.

En attendant, lors de ses portes ouvertes, Alstom s’attend à recevoir des candidats potentiels de partout au Québec.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV comment est né cet événement ? – .
NEXT Pontarlier. Quelques idées de sorties dans le Haut-Doubs pour le week-end du 1er et 2 juin