Un mort et quatre blessés dans une collision sur l’autoroute 50 à Papineauville

Un mort et quatre blessés dans une collision sur l’autoroute 50 à Papineauville
Un mort et quatre blessés dans une collision sur l’autoroute 50 à Papineauville

Une personne est décédée et quatre autres ont été blessées lors d’une collision tôt samedi matin sur l’autoroute 50, près de Papineauville.

Il s’agit du cinquième accident mortel sur l’autoroute 50 depuis la mi-mars.

Selon la Sûreté du Québec (SQ), les services d’urgence ont été appelés vers 3 h 15 pour une collision avec un seul véhicule au kilomètre 207 de l’autoroute 50 en direction est.

SQ indique que selon des témoins, le véhicule roulait à grande vitesse, que son conducteur a perdu le contrôle et que la voiture a heurté un garde-corps avant de se retourner (de barils).

Le conducteur a été éjecté du véhicule et son décès a été constaté à l’hôpital. La victime est un homme de 22 ans de Longueuil.

Les quatre passagers du véhicule, tous des hommes d’une vingtaine d’années, ont été grièvement blessés, mais leur vie n’est pas en danger.

La vitesse et l’alcool pourraient avoir joué un rôle dans cet accident, selon le SQ.

Un tronçon de l’autoroute 50 en direction est a été fermé une grande partie de la matinée entre les routes 321 et 323. Un reconstructeur était sur place.

Paul-André David a indiqué avoir eu plusieurs discussions concernant l’autoroute 50 avec les maires des municipalités voisines.

Photo : Radio-Canada / David Bates

Des solutions temporaires sont nécessaires

C’est tristeraconte le maire de Papineauville, Paul-André David, qui n’a pas manqué de rappeler le surnom de l’artère, l’autoroute de la mort. Les gens commencent à penser à ne plus en prendre.

M. David déplore les retards importants dans l’élargissement de l’autoroute. Encore une fois, l’Outaouais est hors de vue, hors de l’esprit pour [le gouvernement du] Québecil a dit.

Même s’il reconnaît que les contrats pour l’élargissement de l’autoroute 50 ont déjà été attribués, il estime que des solutions temporaires devraient être mises en place d’ici là.

Il propose notamment des murs en béton entre les deux voies, plutôt que la barrière de sécurité constituée d’un câble d’acier, qui comporte selon lui son lot de dangers.

>>>>

Ouvrir en mode plein écran

Mathieu Lacombe a participé au conseil général de la CAQ, samedi à St-Hyacinthe. (Photo d’archives)

Photo : Radio-Canada / Sylvain Roy Roussel

Appelé à réagir, le ministre responsable de la région de l’Outaouais, Mathieu Lacombe, décrit inquiétant ce nouvel accident mortel sur l’autoroute 50. Il mentionne cependant que dans ce cas-ci, il s’agit plutôt le facteur humain ce qui semble être la cause de l’accident.

La prévention, les messages de prévention sont importants. Nous travaillons sur quelque chose qui sera annoncé dans les semaines à veniril dit.

Le ministre Lacombe s’est dit ouvrir mettre en œuvre de nouvelles mesures de sécurité, si la configuration routière le permet.

Je crois qu’une présence policière peut aussi aider. Je suis en discussion avec mon collègue sur cette question, mais en tout cas, on ne lésine pas sur les moyensil ajoute.

Avec les informations d’Emmanuelle Poisson et Rosalie Sinclair

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV A Ancy-sur-Moselle, découvrez ce parc où des animaux malheureux retrouvent une nouvelle vie
NEXT Un sommet de paix sans la Russie ? «Nous supposons que c’est notre choix», répond Berne – .