La menace d’un groupement éducatif intercommunal plane sur cette commune du Val-d’Oise

La menace d’un groupement éducatif intercommunal plane sur cette commune du Val-d’Oise
La menace d’un groupement éducatif intercommunal plane sur cette commune du Val-d’Oise

Par

Isabelle Lawson

Publié le

25 mai 2024 à 15h30

Voir mon actualité
Suivre La Gazette du Val d’Oise

« Non au Rpi foiré, l’école dans la rue. » C’est l’un des slogans qu’on pouvait entendre dans le cortège de la démonstration qui s’est déroulée jeudi 16 mai à Vétheuil (Val-d’Oise).

Quarante des parents d’élèves refusent la mise en œuvre de groupe éducatif intercommunal (Rpi) décidé à la hâte et annoncé tardivement par Dominique Herpin-Poulenat, maire (Se) de Vétheuil et Capucine Faivre, maire (Horizons) de La Roche-Guyon (Val-d’Oise) pour la rentrée 2024.

« Avec ce Rpi, un élève de CP se retrouvera dans la même classe qu’un élève de niveau CE2. »

Un parent d’élèves, présent à la manifestation

Différences de niveau

Le Rpi, qui consiste à regrouper plusieurs classes d’écoles de différentes communes et dont les effectifs sont faibles, aboutit souvent à une disparité de niveaux élèves au sein d’une même classe. « Avec ce Rpi, un élève de CP se retrouvera dans la même classe qu’un élève de niveau CE2. De telles différences de niveau au sein d’une même classe sont une aberration », rapporte un parent d’élèves. Et Julien Foucou, militant CGT – Education nationale d’ajouter : « Si l’inspecteur académique répond à la demande du Dasen de maximiser le Rpi dans le Vexin, il faut que ce soit fait correctement et logiquement. Dans ce cas précis, pourquoi ne pas créer des classes maternelles dans une commune et des classes élémentaires dans l’autre ? »

Les parents ne sont pas unanimement contre le rapprochement. “Un Rpi, pourquoi pas, mais qu’il en soit ainsi mieux préparé pour la rentrée 2025 et que nous sommes pleinement impliqué dans sa consultation», raconte un parent. Une volonté de s’impliquer pour éviter les situations incohérentes.

« Le Rpi est la meilleure solution pour l’avenir de ces établissements scolaires. »

Dominique Herpin-Poulenat, maire (Se) de Vétheuil

Dès la première année de maternelle, ces jeunes écoliers de 3 ans, pas encore autonomes, devront prendre le bus deux fois par jour pour se rendre à six kilomètres plus loin (trajet de 15 minutes, ndlr)dans la petite section maternelle de l’école La Roche Guyon. « Ils devront changer d’école quatre fois en quatre ans », rapporte un parent délégué.

Meilleure solution

Ceci fait suite à l’annonce du fermeture d’une classe élémentaire à La Roche-Guyon à la rentrée prochaine et l’annonce deune mesure de surveillance administrativeavant fermeture, de l’école de Vétheuil que les maires de ces deux communes et Hubert Rochard, inspecteur académique, ont décidé de ce Rpi, en février 2024. Une décision prise pour le pérennité de l’école à Vétheuil, selon Dominique Herpin-Poulenat : « Nous agissons, de manière générale, pour le bien des habitants. Afin de continuer à soutenir nos écoles, nous devons planifier pour l’avenir. C’est pourquoi le Rpi est la meilleure solution pour l’avenir de ces établissements scolaires. » Et Capucine Faivre rappelle que

« La responsabilité de la carte scolaire (qui inclut le Rpi, ndlr) incombe aux communes et à l’Éducation nationale. »

En d’autres termes, les parents d’élèves ou les délégués ne sont pas pas les parties prenantes dans la décision Rpi.

Vidéos : actuellement sur -

Vers le privé

Si les parents craignent équilibre personnel et éducatif de leurs enfants, ils craignent aussi perte de lien social établi avec le personnel enseignant et les autres parents. Sans oublier les contraintes en termes d’organisation et de cantines. « Le risque est de voir certains parents retirer leurs enfants de la voie publique pour les inscrire dans un établissement privé, » regrette un parent d’élèves. Et Julien Foucou de conclure : « Cette fuite vers le privé ne peut que renforcer la séparatisme scolaire et creuse un peu plus profondément inégalité« .

Suivez toute l’actualité de vos villes et médias préférés en vous abonnant à Mon -.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT Pontarlier. Quelques idées de sorties dans le Haut-Doubs pour le week-end du 1er et 2 juin