Le réalisateur guadeloupéen Yannick Rosine récompensé pour son court métrage « Ki-w la, ki-w pala ! – .

Le réalisateur guadeloupéen Yannick Rosine récompensé pour son court métrage « Ki-w la, ki-w pala ! – .
Le réalisateur guadeloupéen Yannick Rosine récompensé pour son court métrage « Ki-w la, ki-w pala ! – .

Nouveau prix remporté par l’équipe du court métrage « Ki-w la, ki-w pala ! »… et pas des moindres ! Le prix du meilleur réalisateur décerné à Yannick Rosine, lors de « Diversité à Cannes », dans le cadre du Festival de Cannes, a une valeur de reconnaissance internationale. C’est aussi l’occasion de montrer le travail de la petite équipe de la société de production guadeloupéenne Zayan Fim au monde du cinéma et à un large public.

Yannick Rosine a fait sensation au 77ème édition du Festival de Cannes (14 au 25 mai 2024), avec son court métrage «Ki-w la, Ki-w pala !» (Zayan Fim – 2023). Le réalisateur guadeloupéen, sélectionné pour le prestigieux «La diversité à la vitrine du court métrage de Cannes», a reçu le prix dans la catégorie «Meilleur réalisateur» (Meilleur réalisateur).

Le film qui a valu au cinéaste cette distinction a pour thème les grossesses non désirées. Selon le pitch, deux jeunes sont confrontées à un choix de vie décisif : poursuivre ou non une grossesse accidentelle. Mais ils ne sont pas d’accord…

Tourné dans l’archipel sur deux jours seulement (grâce à un travail préparatoire précis sur plusieurs mois, puis à l’implication d’un technique professionnel et pleinement mobilisé), il a notamment été soutenu par l’agence régionale de santé Guadeloupe/Saint-Saint-Pierre. Martin/Saint-Barthélemy (ARS), en plus de partenaires privés.

Il met à l’honneur le territoire, du point de vue des acteurs du Comité du Tourisme des Îles de Guadeloupe (CTIG).

Le Comité du Tourisme des Îles de Guadeloupe présente ses sincères félicitations à la société de production guadeloupéenne ZAYAN FIM, pour cette belle réussite qui met en valeur les îles de Guadeloupe, à travers une production locale modeste mais « ô combien efficace ».

Communiqué du CTIG – 24/05/2024.

Le film, écrit et réalisé par Yannick Rosine, est porté par un duo d’acteurs : Jade Potin et Yanis Olivary, deux jeunes talents guadeloupéens, deux influenceurs sur les réseaux sociaux, qui y ont vécu leur première véritable expérience cinématographique.

Yannick Rosine, décidément très impliqué, s’est chargé de la post-production.

C’est un sans faute, pour «Ki-w la, Ki-w pala !

Le court métrage faisait partie des 10 films de la sélection officielle du «La diversité à la vitrine du court métrage de Cannes», choisis parmi 224 films proposés, en provenance de 25 pays. Cette variante du Festival de Cannes, parrainée par l’actrice américaine oscarisée Viola Davis, a été créée pour encourager les créateurs de contenu sous-représentés, racontant des histoires uniques et spécifiques aux populations marginalisées, à partager leur travail devant un public mondial.

La semaine dernière, cette petite production a d’ailleurs décroché la mention spéciale de «Meilleur réalisateur” et le “Prix ​​du meilleur film original», au Festival international du film sur la foi et la famille de la Jamaïque.

Le court-métrage avait déjà remporté plusieurs prix en Guadeloupe, dont le prix de la meilleure interprétation pour Yanis Olivary et le Prix Guadeloupe 1ère au Festival international du film Cinestar 2023 et le Prix du public au festival Nouveaux Regards.
Il était en sélection officielle de la 28ème FEMI, en avril dernier.

A LIRE AUSSI :

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV la Mission Locale Jeunes Rhône Argence propose le 19 juin des « Rencontres Formation et Emploi »
NEXT Le Théâtre La Bordée donne une seconde vie aux costumes