Fin de la chasse à l’alouette : dans les Landes, le combat ne fait que commencer

Fin de la chasse à l’alouette : dans les Landes, le combat ne fait que commencer
Fin de la chasse à l’alouette : dans les Landes, le combat ne fait que commencer

Par

Sébastien Comète

Publié le

25 mai 2024 à 19h14

Voir mon actualité
Suivre Actualités Landes

Depuis le 6 mai, date de la décision du Conseil d’Etat interdisant la chasse traditionnelle à l’alouette avec des matoles et des pantes dans les Landes et les départements limitrophes, la grogne grandit parmi les chasseurs.

Il y a quelques jours, le Fédération des Terres de Chasse a annoncé qu’elle suspendrait la chasse au sanglier à partir du 1er juin et qu’elle cesserait immédiatement toute « collaboration avec les services de l’État en matière de surveillance de la santé de la faune sauvage ».

“Tous les voyants sont au vert pour cette chasse”

Une manière de montrer que le monde de la chasse ne compte pas s’arrêter là face à une décision qu’il juge « inacceptable ». Régis HarguesLe directeur de la Fédération de chasse landaise, contacté par nos soins, parle d’une « colère extrême » et qu’il est « impensable que nous abandonnions« .

Le réalisateur évoque également le ministre de l’Ecologie « qui ne nous a pas défendus devant le Conseil d’Etat. Au contraire, le rapporteur public nous a accablés d’un rapport incriminant, sans moyen de se défendre.»

La FDC40, comme les autres fédérations concernées, entend démontrer que cette décision n’est pas conforme à la loi : « l’expérimentation menée il y a quelques mois avec l’Office français de la biodiversité (OFB) et les services de l’État, sur la sélectivité de la chasse à l’alouette , affiche zéro capture accidentelle, tous les voyants sont au vert pour cette chasse », nous dit-il. Malgré le constat de cette expérimentation, le Conseil d’Etat ne s’en est pas saisi, précise Régis Hargues.

Ils veulent nous empêcher d’être ce que nous sommes

Régis Hargues Président du FDC40

Autre constat, note le président, c’est la liste rouge de l’UICN qui place l’alouette des champs en « préoccupation mineure » même s’il comprend queune baisse des effectifs de l’ordre de 25 à 30% a été observée au cours des 40 dernières annéesmais qui tend à se stabiliser depuis le début des années 2000.

A noter que la LPO, principal opposant à la chasse à l’alouette à pantes et matoles, précise le long déclin de l’espèce au cours de la seconde moitié du XXe siècle. Pour l’association environnementale,‘l’agriculture intensivele démembrement, la disparition des haies et lautilisation de pesticides sont des raisons de ce déclin, tout comme les « pressions de la chasse ».

Vidéos : actuellement sur -

D’autres actions sont à venir et qui ne plairont pas à tout le monde

Régis Hargues Président du FDC40

Les élus sont invités à intensifier leurs efforts

Pour Régis Hargues, la question de la chasse traditionnelle à l’alouette est avant tout un symbole de tout ce que représente la ruralité. « Ils veulent nous empêcher d’être ce que nous sommes, une culture, un mode de vie. J’ai aussi l’impression qu’on veut rompre le lien avec l’animal sous couvert d’une idéologie.»

Pour les semaines à venir, d’autres actions pourraient avoir lieu « qui ne plairont pas à tout le monde », reconnaît-il. Le FDC 40 indique également vouloir voir les élus du territoire « monter au créneau » et prendre des positions « fortes ». L’alouette n’a pas fini de faire la Une des journaux dans les Landes.

Suivez toute l’actualité de vos villes et médias préférés en vous abonnant à Mon -.

mcaOnReady.push(function(){ var s = document.createElement(‘script’); s.id = ‘mediego’; s.src=”https://api.mediego.com/agent.js”; s. différer = true; document.body.appendChild(s }); mcaOnReady.push(function() { if(window.fbq)return;n=window.fbq=function(){n.callMethod? n.callMethod.apply(n,arguments):n.queue.push(arguments)} ; if(!window._fbq)window._fbq=n;n.push=n;n.loaded=!0;n.version=’2.0′;[];t=document.createElement(‘script’);t.defer=!0; t.src=”https://connect.facebook.net/en_US/fbevents.js”;s=document.getElementsByTagName(‘script’)[0]; s.parentNode.insertBefore(t,s); fbq(‘init’, ‘183114723670867’); fbq(‘piste’, ‘PageView’); });

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV douze ans de réclusion criminelle pour les braqueurs Chaumet
NEXT Images de l’intérieur de l’école de Meyzieu ravagée par un incendie criminel