L’UDC lance une initiative “pour la protection des frontières” – rts.ch

L’UDC lance une initiative “pour la protection des frontières” – rts.ch
L’UDC lance une initiative “pour la protection des frontières” – rts.ch

Réunis samedi en assemblée extraordinaire à Bâle, les délégués de l’UDC ont décidé de lancer une nouvelle initiative “pour la protection des frontières”. L’objectif principal de ce texte est d’instaurer un contrôle systématique aux frontières du pays et de limiter drastiquement le nombre de demandes d’asile en Suisse.

L’initiative, présentée aux délégués par le conseiller national zougois Thomas Aeschi, a été acceptée à l’unanimité par les délégués présents. Il prévoit que les personnes entrant en Suisse soient systématiquement contrôlées aux frontières. Si cette mesure n’est pas compatible avec un accord international, le Conseil fédéral doit la renégocier. Si la négociation n’aboutit pas, la Suisse devra alors dénoncer cet accord.

Les accords de Schengen et de Dublin en ligne de mire

L’initiative stipule que l’entrée et l’asile ne seront pas accordés aux personnes arrivant en Suisse via un pays tiers sûr. En effet, seules les personnes arrivant sur le territoire suisse par avion pouvaient introduire une demande d’asile. Le texte prévoit également que le Conseil fédéral peut fixer un quota de 5000 procédures d’asile par an maximum.

La mise en œuvre de cette initiative serait en contradiction avec les accords de Schengen et de Dublin. Le peuple et les cantons ont approuvé l’association à ces accords en 2005. Ces accords, entrés en vigueur il y a 15 ans, concernent la libre circulation des personnes et le domaine de l’asile. L’espace Schengen compte actuellement 29 États membres.

“C’est désormais à la population d’agir”

“En protégeant nos frontières, nous protégeons notre patrie”, a soutenu le nouveau président Marcel Dettling lors du discours d’ouverture de l’assemblée. « Cela fait longtemps que nous avons perdu le contrôle de nos frontières. Nous ne savons plus qui entre dans notre pays», a déclaré le conseiller national schwyzois qui a pris il y a deux mois les rênes du premier parti de Suisse.

Pour Marcel Dettling, « les frontières ne sont plus protégées » et « le chaos de l’asile se poursuit sans relâche » et s’accompagne d’une augmentation de la criminalité. « Les autres partis au Parlement « empêchent nos solutions. C’est maintenant à la population d’agir», a déclaré le Schwyzois. C’est pour cette raison que le parti lance l’initiative populaire « Stop aux abus en matière d’asile (initiative de protection des frontières) ».

Une forte présence policière était visible tout autour du Centre des Congrès de la Foire de Bâle, où s’est tenue la réunion extraordinaire de l’UDC. Un groupe d’une vingtaine de personnes a manifesté devant le bâtiment avec des banderoles critiquant la politique migratoire de l’UDC.

En mars, l’UDC a présenté une autre initiative visant à renforcer le contrôle de l’immigration. Le «Pas de Suisse à 10 millions!» Cette initiative demande que la Constitution fédérale soit complétée par un nouvel article sur le « développement démographique durable ». Si le texte était accepté, la population résidente permanente de la Suisse ne devrait pas dépasser dix millions de personnes d’ici 2050.

>> Lire aussi : L’UDC présente sa nouvelle initiative pour limiter l’immigration

ats/nsp

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Virgin Atlantic revient au Canada après une interruption de dix ans
NEXT Pontarlier. Quelques idées de sorties dans le Haut-Doubs pour le week-end du 1er et 2 juin