Alerte à la contamination des coquillages par l’hépatite A dans le Calvados

Alerte à la contamination des coquillages par l’hépatite A dans le Calvados
Alerte à la contamination des coquillages par l’hépatite A dans le Calvados

En Normandie, la préfecture du Calvados a pris un arrêté ce vendredi 24 mai pour interdire la collecte et la commercialisation des coquillages de deux communes, Grandcamp-Maisy et Géfosse-Fontenay. L’interdiction est fixée jusqu’au samedi 8 juin prochain.

Les coquillages responsables de la transmission du virus

Au 24 mai 2024, 16 cas humains d’hépatite A partageant une possible Source d’exposition commune ont été portés à l’attention des autorités sanitaires.peut-on lire dans le communiqué de la préfecture du Calvados. Des enquêtes de traçabilité ont permis de déterminer que la consommation de coquillages issus des zones de production de Grandcamp-Maisy et de Géfosse-Fontenay pourrait être à l’origine de la transmission du virus pour certains de ces cas.

L’hépatite A est une infection du foie causée par un virus à ARN, le VHA. Généralement, les lésions hépatiques sont réversibles mais, dans de rares cas, 5 cas sur 1 000 selon assurance santél’hépatite A est aiguë et grave.

La transmission du virus de cette maladie, le VHA, se fait soit directement (contact avec un individu porteur du virus), soit indirectement »,par des eaux contaminées (…) ou des coquillages ou plantes consommés crus/insuffisamment cuits (moules, palourdes, huîtres, salades) et récoltés dans des eaux insalubres, des aliments contaminés par le VHA (.. .) ou des objets contaminés par le VHA mis dans la bouche par de jeunes enfants», indique l’Assurance Maladie.

Hépatite A présente dans les eaux usées de Grandcamp-Maisy

Ici, les eaux usées de Grandcamp-Maisy sont également concernées. En effet, selon la préfecture du Calvados, les analyses «autorisé [d’y] détecter une charge virale importante, indiquant une circulation du virus au sein de la population locale. En revanche, aucune trace du virus n’a été retrouvée dans les eaux usées des autres communes.

Dans ces conditions, par précaution et notamment afin de pouvoir constater une baisse de la circulation virale dans les jours à venir, le préfet décide de fermer les zones de production conchylicole de Grandcamp-Maisy et de Gefosse-Fontenay jusqu’au 8 juin, et retirer les coquillages encore sur le marché,» indique la préfecture. La pêche récréative à terre de toutes les espèces de coquillages filtreurs est également interdite.

Dans 15 jours, la préfecture réexaminera la situation sanitaire pour décider de prolonger ou de lever ces mesures. Depuis 2005, l’hépatite A fait l’objet de surveillance au niveau national avec reporting obligatoire aux agences régionales de santé des cas groupés pour prendre rapidement les mesures de contrôle nécessaires.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV dans les Yvelines, le Rassemblement national peut-il espérer des députés ? – .
NEXT Pontarlier. Quelques idées de sorties dans le Haut-Doubs pour le week-end du 1er et 2 juin