A 73 ans, cet athlète de Loire-Atlantique va tenter de battre un record de France

A 73 ans, cet athlète de Loire-Atlantique va tenter de battre un record de France
A 73 ans, cet athlète de Loire-Atlantique va tenter de battre un record de France

Par

Benjamin Épineau

Publié le

25 mai 2024 à 8h30

Voir mon actualité
Suivre L’Écho de la Presqu’île

Depuis mon plus jeune âge, Yves Levasseur a le sport fermement dans son cœur. Après le football dans sa Normandie natale, « il n’y avait que ça à l’époque », découvre-t-il athlétisme à 25 ans et les disciplines de 800m et 1500m. « J’avais un bon niveau dans la région », explique le retraité qui vit à Guérande depuis 6 ans. « À 40 ans, je faisais 4 minutes au 1 500 m », indique fièrement l’athlète originaire de 73 ans.

Champion de France et podiums en Europe

Concurrent, l’ancien salarié du secteur de la chimie a participé pour la première fois aux Championnats de France et d’Europe en « Masters » à l’âge de 50 ans.

Cette année, chez les 70-75 ans, Yves Levasseur a ramené plusieurs médailles sur la péninsule. Deux charmes Doré à Lyon, lors des Championnats de France du 400 m et du 800 m et deux médailles de bronze sur 800 m (en 2′ 40″) et 1 500 m (en 5′ 31″) à Torun (Pologne) pour les Championnats d’Europe. L’Europe .

4 à 5 entraînements par semaine

Des performances qu’il juge satisfaisantes, en adéquation avec ses temps réalisés lors des entraînements.

Mais en compétition, c’est un peu différent, il faut prendre en compte l’aspect tactique.

Yves Levasseur

Licencié au club d’athlétisme de la Presqu’île Guérande (PGAC), le septuagénaire s’entraîne 4 à 5 fois par semaine sur la piste d’athlétisme de Guérande, la plupart du temps seul.

La majorité des coureurs font des semi-marathons ou des trails. Je ne suis pas un mangeur d’asphalte, je fais des courtes distances et j’attache beaucoup d’importance au renforcement musculaire.

Yves Levasseur sur la piste de Guérande ©BE

Un record français en vue

La saison indoor terminée, Yves Levasseur prépare les prochaines épreuves outdoor avec les Championnats de France en Haute-Savoie en juin où il espère battre le record de France dans sa catégorie. plus de 800 m (2′ 28”).

«Je pense que je peux le faire», affirme le Guérandais qui en profite pour passer un message.

Vidéos : actuellement sur -

“Je sais que c’est de l’argent, mais ce serait bien d’avoir une piste synthétique et je pense particulièrement aux enfants qui font du sport ici. Avec l’hiver que nous avons eu, la piste était très difficile à franchir.

Suivez toute l’actualité de vos villes et médias préférés en vous abonnant à Mon -.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV SANA inaugure un point de service à Louiseville
NEXT Pontarlier. Quelques idées de sorties dans le Haut-Doubs pour le week-end du 1er et 2 juin