le festival « En van Simone » attire des milliers de visiteurs dans le Puy-de-Dôme

le festival « En van Simone » attire des milliers de visiteurs dans le Puy-de-Dôme
le festival « En van Simone » attire des milliers de visiteurs dans le Puy-de-Dôme

Les vacances ou la retraite en van sont une tendance sur laquelle surfe le 2ème festival « En van Simone » qui s’est ouvert vendredi 24 mai et dure jusqu’à dimanche soir au camping le Mas à Issoire dans le Puy-de. -Dôme. Les organisateurs espèrent dépasser les 4.000 visiteurs accueillis lors de la première édition l’an dernier.

La tendance la plus récente dans le monde des véhicules récréatifs est le minimalisme. On est loin du camion tout terrain de 510 chevaux, avec lave-vaisselle et lave-linge intégrés.

Pour des vacances au grand air, le plus petit hébergement présenté cette année à Issoire (Puy-de-Dôme), lors du festival “En van Simone” du 24 au 26 mai, tient à l’arrière de n’importe quelle voiture, selon Jean-Louis Goy, venu présenter le dispositif au festival : “Nous disposons d’une tente de toit installée sur une remorque client que nous remettons à neuf. Au dessus, on dort et en dessous, on a des rangements, tout ce qu’il faut pour la cuisine, pour les valises et pour l’eau et l’électricité si besoin.

Le van, c’est la liberté, près de chez soi ou à l’autre bout du monde, pour quelques jours ou pour des années, explique David Montanari, l’organisateur de « En van Simone » : “De nombreuses personnes vivent en ville et ont besoin de nature, de plein air et de liberté. Je pense que c’est ce qui a déclenché tous ces séjours et ce mouvement de van-life.

>>

La 2ème édition du festival « En van Simone » a lieu du vendredi 24 mai au dimanche 26 mai au camping le Mas à Issoire dans le Puy-de-Dôme.

© N. Filiol/FTV

Neuf mois en Asie, deux ans en Australie… Depuis 2021 en France et peut-être bientôt sur la Route de la Soie, Audrey et son compagnon se définissent comme des nomades : “Nous n’avons pas vraiment de domicile fixe, nous nous déplaçons constamment avec notre véhicule adapté selon les saisons mais aussi selon nos projets. C’est une tendance vraiment marquée depuis le Covid, beaucoup de gens rêvent d’espace et de voyages. Nous sommes de plus en plus nomades, enfin ! »

>
>

La « van-life » séduit de plus en plus de personnes désireuses de voyager autrement.

© N. Filiol/FTV

Près de 14 000 fourgons et fourgons neufs ont été immatriculés l’an dernier en France, dont plus de 3 000 en Auvergne-Rhône-Alpes.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV ils donnent la voix, pour que les autres puissent entendre les livres
NEXT un homme veut sauver son chien tombé dans l’Ariège et emporté par le courant