rémunération quadruplée pour Christiane Germain

rémunération quadruplée pour Christiane Germain
rémunération quadruplée pour Christiane Germain

La présidente du conseil d’administration de Santé Québec, Christiane Germain, recevra une rémunération de 173 000 $, soit quatre fois plus que prévu il y a à peine un an.

• Lire aussi : Nomination de Christiane Germain au conseil d’administration de Santé Québec : à l’hôpital et à l’hôtel

• Lire aussi : Christiane Germain au conseil d’administration de Santé Québec : « le patient est un client »

En effet, un décret adopté en mars 2023 prévoit une compensation de 42 400 $ pour ce poste nouvellement créé.

Veuillez noter qu’il ne s’agit pas d’un poste à temps plein. Les membres du conseil assurent la surveillance de la gestion et participent aux réunions pour déterminer les principales orientations.

Mais en adoptant la nomination de la toute première présidente, mercredi dernier, le conseil des ministres a quadruplé sa rémunération.

Vendredi, le cabinet du ministre de la Santé, Christian Dubé, n’a pas souhaité expliquer les raisons de cette modification, orientant plutôt les questions vers les emplois supérieurs.

« Conformément à son décret de nomination du 22 mai 2024 et aux modifications qui ont été apportées le 22 mai 2024 au décret 221-2023, Mme Christiane Germain reçoit une rémunération annuelle de 173 000 $ pour exercer la fonction de membre indépendant et de présidente du conseil d’administration. des administrateurs de Santé Québec », confirme les postes de haute direction, tels que rapportés pour la première fois par Le soleil.

Mmoi Germain n’est pas la seule haute dirigeante à voir sa rémunération exploser. L’année dernière, LE Journal rapporte que la nouvelle présidente du conseil d’administration d’Hydro-Québec, Manon Brouillette, gagne 75 000 $ de plus que son prédécesseur, soit une augmentation de 63 %.

Une voiture pour Biron

De plus, le décret de nomination du président-directeur général de Santé Québec révèle que Geneviève Biron pourra compter sur une voiture fournie par Québec, en plus de ses généreuses émoluments.

«Santé Québec met à la disposition de Mme Biron pour son usage personnel et professionnel une automobile d’une marque et d’une catégorie adaptées à son poste», précise le décret, sans plus de précisions.

La nouvelle agence « assume les frais d’immatriculation et d’assurance ainsi que les frais de fonctionnement et d’entretien de cette automobile », peut-on lire.

Mmoi Biron bénéficiera également d’une allocation mensuelle de 1 573 $ pour ses frais de subsistance au Québec « pendant la durée de son mandat ou jusqu’à son déménagement ».

Cela s’ajoute à son salaire de 652 050 $ pour les deux premières années. Officiellement, sa rémunération annuelle s’élève à 567 000 $, mais une prime de 15 % lui est accordée pour les deux premières années de son mandat de trois ans.

Avez-vous des informations à nous partager sur cette histoire ?

Écrivez-nous au ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV dans la Marne, un candidat LR a déjà posé ses affiches de campagne le soir même de l’annonce
NEXT Une salle d’injection ouvrira cet été à Fribourg