dans les Landes, le prix Jean-Cassaigne décerné par des lycéens à deux associations

dans les Landes, le prix Jean-Cassaigne décerné par des lycéens à deux associations
dans les Landes, le prix Jean-Cassaigne décerné par des lycéens à deux associations

Un petit trophée en bois, ne dépassant pas 15 centimètres, avec un portrait en noir et blanc. Celle de Jean Cassaigne. Petit par la taille mais grand par le nom. Un nom qui chante aux oreilles landaises mais sans qu’on puisse dire très précisément de qui il s’agit.

« C’est un homme d’Église né en 1895 à Grenade-sur-l’Adour. Il fut missionnaire au fin fond de l’Indochine où il prit soin des personnes les plus vulnérables. Ici, on le connaît peu, mais dans ce qui est aujourd’hui le Vietnam, il jouit d’une grande réputation », note Frédéric Sallier, directeur du groupe scolaire Jean-Cassaigne.

Depuis cinq éditions, l’établissement participe – en partenariat avec l’association grenadienne Les Amis de Monseigneur Cassaigne – à la remise de deux prix, le prix Jean-Cassaigne des lycéens pour la solidarité internationale. A cette occasion, deux chèques – l’un de 10 000 euros et l’autre de 5 000 euros – seront remis aux représentants de ces structures qui se déplaceront sur l’événement.

Une première sélection

Une rencontre qui se prépare dès la rentrée. « Nous allons dans les classes et sensibilisons les élèves de deuxième, première et terminale à cette rencontre. Généralement, ils sont une douzaine à prendre place dans le jury chargé de voter pour les deux lauréats », explique Frédéric Sallier. Mais l’établissement n’est pas seul dans cette aventure.


Il y a quelques années, une association travaillant à Louxor a envoyé une photo montrant le trophée Jean-Cassaigne.

Reproduction « Les Amis de Monseigneur Cassaigne »

Parallèlement, l’association Les Amis de Monseigneur Cassaigne, par la voix de Gilles Saint-Martin, son président, lance un appel aux associations qui souhaitent concourir. « C’est un ancien vétérinaire, aujourd’hui à la retraite, qui possède une vaste expérience dans les pays asiatiques et africains. Il dispose d’un réseau solide qui lui permet de trouver sur place des structures qui agissent pour plus de solidarité », précise Frédéric Sallier.

Ainsi, une trentaine d’associations – toutes en France, mais qui opèrent à l’étranger – frappent à la porte chaque année. Il s’agit ensuite de les sélectionner avant de les présenter aux lycéens. “Il y a un comité d’experts autour de Gilles Saint-Martin qui vérifie si les structures sont solides financièrement, si elles sont d’utilité publique ou pleinement investies dans leurs missions”, ajoute-t-il.

Chaque année, deux nouvelles associations sont récompensées. Les lycées se réunissent quatre fois et débattent après avoir visionné les vidéos de présentation de chacun d’entre eux. En fonction des années et des personnalités du jury, le curseur se déplace.

« Parfois, ils sont plus sensibles aux associations qui luttent contre le changement climatique, ou contre l’illettrisme, ou encore qui promeuvent l’égalité femmes-hommes. Chacun défend ses convictions. C’est une belle expérience pour eux », souligne le chef de l’établissement.

Liban, Syrie et Nicaragua

Vendredi 24, les lycéens ont remis le premier trophée aux Baroudeurs de l’Espagne qui, grâce à un bus circulant au Liban, apportent un soutien scolaire et psychologique aux enfants des camps de réfugiés syriens. L’autre lauréat est BlueEnergy France qui, du Nicaragua, améliore la sécurité alimentaire et l’autonomie économique des femmes vulnérables, des personnes âgées ou handicapées en développant des pratiques agro-écologiques.

Dans quelques mois, l’établissement recevra sans doute une photo de ce petit trophée de 15 centimètres qui débarque chaque année dans un pays lointain. « On l’a vu à Louxor parmi les enfants, mais aussi sur les sommets enneigés de l’Himalaya », se souvient Frédéric Sallier. Preuve que l’œuvre humaniste de Jean Cassaigne se poursuit plus de cinquante ans après sa mort. Autour du monde.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Un policier blessé après avoir refusé d’obtempérer dans les Hauts-de-Seine, le suspect interpellé
NEXT Intégration – Le Maroc aujourd’hui – .