Mayotte au cœur des influences étrangères

Mayotte au cœur des influences étrangères
Mayotte au cœur des influences étrangères

La Nouvelle-Calédonie, frappée par des émeutes depuis une dizaine de jours, semble être la cible des puissances étrangères. C’est également le cas de Mayotte. Opérations menées pour déstabiliser la France.

Une attaque “d’une force sans précédent”. La Nouvelle-Calédonie était victime d’un hack surnommé « déni de service », visant à saturer le réseau en informations. Tout est finalement revenu à la normale en quelques heures.

L’État s’est également voulu très prudent sur le sujet : son lien avec la Russie, évoqué dans certains médias nationaux, n’a pas «rien de prouvé“.”Il n’y a aucune prétention à notre connaissance. Il va falloir laisser la justice faire son travail», a ajouté l’Agence française de sécurité informatique. La section anti-cybercriminalité du parquet de Paris a pris en charge l’enquête.

Cependant, l’influence étrangère à l’étranger est dans tous les discours. C’est le cas par exemple de Sacha Houlié, député Renaissance et président de la commission des lois.

Les Outre-mer sont aujourd’hui au cœur des interférences en France. Il existe une stratégie qui vise à déstabiliser la France là où elle est influente, là où les sphères d’influence sont contestées.

Sacha Houlié, député (RE)

Avec la situation en Nouvelle-Calédonie, l’état d’urgence a été déclaré. Parmi les mesures mises en place, le blocage de l’application Tiktok. Le gouvernement considère que les contenus publiés sur la plateforme depuis le début de la crise aggravent les tensions. Un réseau social où l’on retrouve également des vidéos sur Mayotte. On peut entendre ceci : « Attention, la Russie vient de récupérer Mayotte aux mains de la France. »

Des faux contenus qui se multiplient depuis plusieurs mois selon la députée (LIOT) de Mayotte, Estelle Youssuffa. Pour Sacha Houlié, cité dans une enquête de Radio France, «Mayotte est un point central en termes d’interférences, à cause des Comores« .

Estelle Youssouffa, députée (LIOT) de Mayotte


©Mayotte 1ère

Aux Comores, la Russie est de plus en plus présente. « Le pays a affirmé à plusieurs reprises son soutien à la revendication comorienne sur Mayotte au même titre que la Chine. Une maison russe a été inaugurée aux Comores. Tout cela montre bien que dans le grand jeu d’influences mondial, la question de Mayotte peut revenir sur la une des journaux concernant les Comores avec le soutien de la Russie et de la Chine. » souligne Bruno Minas, journaliste à Mayotte la 1ère.

En ce sens, mercredi 22 mai, le Sénat a adopté le projet de loi visant à prévenir les ingérences étrangères en France. Il doit désormais passer en commission paritaire pour convenir d’un texte commun entre la version votée à l’Assemblée et celle adoptée au Sénat.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Un cinéma bondé s’installe sur les quais de Seine en juillet ! – .
NEXT les candidats du Lot-et-Garonne au premier tour des élections