Pour répondre aux besoins de l’armée, le constructeur de remorques Suivit-BCM modernise son outil industriel à Villedômer en Indre-et-Loire

Pour répondre aux besoins de l’armée, le constructeur de remorques Suivit-BCM modernise son outil industriel à Villedômer en Indre-et-Loire
Pour répondre aux besoins de l’armée, le constructeur de remorques Suivit-BCM modernise son outil industriel à Villedômer en Indre-et-Loire

Née en 2023 de la fusion de Suivit et BCM, respectivement créées en 1926 et 1977, l’entreprise familiale Suivit-BCM est spécialisée dans la fabrication de remorques pour particuliers (remorques routières, plateaux, porte-motos, etc.), à destination des professionnels de l’agriculture ( porte-engins, porte-caisses) et répond également aux demandes spécifiques de l’armée française. Basée en Indre-et-Loire, à Villedômer, Suivit-BCM a investi 3,7 millions d’euros pour moderniser son outil industriel et acquérir des machines qui augmentent la qualité et leur capacité de production pour concevoir des remorques sur mesure.

Nous étions à l’étroit et souhaitions améliorer le confort de nos collaborateurs ainsi que la qualité de nos produits pour répondre notamment aux projets de l’armée française.», confie à L’Usine Nouvelle Catline de Carolis, fille des fondateurs, qui dirige l’entreprise avec deux associés, son mari Lucas de Carolis et Nicolas Hemond.

Le nouveau bâtiment, inauguré le 22 avril et construit dans le respect des dernières règles environnementales avec le soutien de l’OGDC, permet d’optimiser les processus de fabrication répartis sur quatre halls sur 3 780 m² (découpe laser, soudure, thermolaquage et assemblage). Sa toiture accueille 1500 m² de panneaux photovoltaïques.

Une ligne de poudrage de grande capacité

Le bâtiment est équipé d’un bardage perforé pour limiter les nuisances sonores et d’un système de vide moins énergivore pour maintenir une température constante.», explique le dirigeant, qui a également choisi des systèmes de ponts roulants et de colonnes élévatrices pour limiter le port de charges lourdes et les risques de troubles musculo-squelettiques (TMS) parmi les 20 salariés de l’usine.

Au total nous avons investi 2,5 millions d’euros dans nos outils et équipements, dont 600 000 euros dans une chaîne de cabines de poudrage», ajoute Catline de Carolis. Composé d’un tunnel de traitement de surface, d’une cabine de rinçage, d’un système de séchage, cet équipement de 80 tonnes couvrant 750 m² constitue un atout majeur pour le constructeur sur ses marchés.

Depuis que j’ai repris l’entreprise en 2002, nous avons développé notre clientèle privée pour la restauration ; nous répondons aux besoins croissants des entreprises pour réparer et/ou renforcer leur flotte de remorques. Et l’armée nous confie des projets spécialisés auxquels nous pourrons répondre», révèle le dirigeant. La taille et l’organisation de la nouvelle unité optimisent également le processus logistique, le constructeur assurant également le transport de la plupart de ses clients.

Grâce à l’arrivée récente d’un directeur commercial, Suivit-BCM poursuit également la maillage de son réseau de revendeurs partout en France. “Nous espérons continuer à croître avec notre clientèle diversifiée et conquérir de nouveaux marchés.», conclut Catline de Carolis.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Harley-Davidson Agen s’agrandit – petitbleu.fr
NEXT à moins de 30 ans, il dirige déjà quatre boucheries à Paris