Orion Hernandez-Radoux, l’un des trois derniers otages français, est mort

Orion Hernandez-Radoux, l’un des trois derniers otages français, est mort
Orion Hernandez-Radoux, l’un des trois derniers otages français, est mort

Orion Hernandez-Radoux, l’un des trois derniers otages français aux mains du Hamas, a été retrouvé mort dans la bande de Gaza par l’armée israélienne, annonce l’armée israélienne dans un communiqué publié ce vendredi matin. L’information a été confirmée par le Forum des familles d’otages. Les corps de deux autres otages ont également été retrouvés.

Contactés par Le Parisien, les proches d’Orion Hernandez-Radoux, 32 ans, se disent « sous le choc ». Dans son communiqué, l’armée israélienne précise que les corps des trois otages retrouvés dans la bande de Gaza ont été rapatriés en Israël.

Emmanuel Macron a réagi à l’annonce de ce décès ce vendredi, disant penser « à sa famille et à ses proches. Nous sommes à leurs côtés », et indiquant que « la France reste plus que jamais engagée en faveur de la libération de tous les otages ».

Les deux autres victimes sont Hanan Yablonka, un père de famille de 42 ans kidnappé pendant le festival Nova, et Michel Nisenbaum, un citoyen israélo-brésilien de 59 ans, qui a été kidnappé alors qu’il tentait de sauver sa petite-fille de 4 ans. . ans près du kibboutz Re’Im.

Le Franco-Mexicain Orion Hernandez-Radoux a été enlevé le 7 octobre dernier lors du festival de musique Tribe of Nova. Il s’y est rendu avec l’Allemand-Israélien Shani Louk, dont le corps a été retrouvé le 17 mai par l’armée israélienne à Gaza. Sa présence au festival n’était pas prévue et a été décidée à la dernière minute, nous a confié sa mère Marie-Pascale quelques semaines après l’attaque perpétrée par le Hamas.

Père d’une petite-fille d’à peine deux ans, il travaille dans la musique et l’événementiel. Le 3 octobre, quatre jours avant son enlèvement à Nova, Orion était en Grèce, travaillant sur son propre festival de musique. Ce jour-là, le jeune homme a pu parler avec sa mère par téléphone. Depuis, elle n’a plus eu de nouvelles de lui.

Orion Hernandez-Radoux était l’un des trois derniers otages français encore en captivité dans la bande de Gaza. Deux pères restent aux mains du Hamas : Ohad Yahalomi, 49 ans, et Ofer Kalderon, 53 ans. Leurs enfants, Eitan Yahalomi, Erez Kalderon et Sahar Kalderon, ont tous été libérés le 27 novembre, lors de la première trêve signée entre Israël et le mouvement islamiste palestinien.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Stomy Bugsy à Pierrefitte-sur-Seine (93)
NEXT Meurthe-et-Moselle. Un corps retrouvé dans l’étang d’un centre équestre de Lunéville