Dans l’Aube, des collégiens aident leurs camarades les plus démunis à se chausser et à s’habiller

Dans l’Aube, des collégiens aident leurs camarades les plus démunis à se chausser et à s’habiller
Dans l’Aube, des collégiens aident leurs camarades les plus démunis à se chausser et à s’habiller

Cette année, les élèves du collège de Villeneuve ont décidé de mettre en place un vestiaire solidaire. L’objectif : faire en sorte que les étudiants les plus défavorisés puissent obtenir gratuitement des chaussures et des vêtements.

C’est un véritable geste de solidarité. Au collège de Villeneuve, à Saint-André-les-Vergers dans l’Aube, les élèves ont décidé d’agir pour aider leurs camarades dans le besoin. Ils ont mis en place un vestiaire solidaire, organisé par et pour les collégiens.

Photo : Shutterstock

Cette idée est venue des étudiants du Conseil de vie collégiale (CVC) de l’établissement. Il y a quatre ans, la pandémie de Covid-19 tenait les étudiants à l’écart. Dès leur retour au collège, ils décident d’organiser des activités pour recréer du lien entre eux, comme un grand concours interclasse. Depuis, les adolescents sont devenus très soudés et ont multiplié les projets.

« Nous avons des camarades qui manquent de vêtements… qui manquent de tout ! a déclaré Kenza, 13 ans, Parisien.

Chaussures et vêtements gratuits

Grâce à cette garde-robe solidaire, les collégiens issus de familles en difficulté financière pourront choisir gratuitement des vêtements et des chaussures, pendant toute la durée de leur scolarité. Pour désigner les bénéficiaires, le chef d’établissement prendra contact avec le service de la vie scolaire et le service d’intendance qui s’occupe des bourses. Une commission sera également chargée d’examiner les demandes de fonds sociaux.

Photo : Shutterstock

Ce projet fait chaud au cœur des étudiants de l’établissement, heureux de pouvoir aider et d’avoir des responsabilités.

« Nous avons regardé si les vêtements présentaient des défauts, nous les avons triés par taille, par sexe et par saison. Et le surplus a été mis dans notre magasin pédagogique”a expliqué Ryan, 16 ans, à Parisien.

Participation générale

Le dressing a été réalisé par les étudiants du SEGPA (Section d’Enseignement Général et Professionnel Adapté) afin que chacun puisse s’impliquer dans le projet. Ainsi, tous les élèves de l’école ont pu participer aux différentes tâches : récolte des vêtements, gestion des stocks, entretien de la blanchisserie, gestion commerciale avec rayonnage, création des locaux et de la structure.

« Les étudiants trouvent du sens dans cette friperie solidaire. Il valorise toutes les compétences que les étudiants ont développées. C’est un projet cohérent à travers toutes les valeurs de fraternité et d’attention aux autres que nous portons”a félicité Aline Vo Quang, directrice académique des services de l’éducation nationale de l’Aube, à Parisien.

Les jeunes qui souhaiteront bénéficier de ce vestiaire disposeront d’une carte à points. En toute discrétion, ils peuvent venir se servir quand ils le souhaitent. Contrairement à la plupart des projets scolaires, celui-ci ne disparaîtra pas à la fin de l’année. Il sera renouvelé l’année suivante, pour venir en aide au plus grand nombre d’étudiants dans le besoin.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT Pontarlier. Quelques idées de sorties dans le Haut-Doubs pour le week-end du 1er et 2 juin