quelles sont les transhumances à ne pas manquer prochainement ? – .

quelles sont les transhumances à ne pas manquer prochainement ? – .
quelles sont les transhumances à ne pas manquer prochainement ? – .

l’essentiel
Parmi les activités incontournables en Ariège, on retrouve la transhumance. Qu’ils soient moutons ou vaches, les animaux parcourent différents itinéraires pour démarrer la saison estivale et en Couserans et en Haute-Ariège, c’est le rendez-vous incontournable. Voici quelques rendez-vous à noter pour le mois de juin.

Transhumance à Bellongue

Pour la deuxième année consécutive, l’association Transhumance en Afrique partage sa transhumance estivale avec les curieux ce samedi 1er juin. Le rendez-vous est donné au village de Saint-Lary, au fond de la vallée de la Bellongue, pour accompagner bergers, éleveurs, moutons et chevaux jusqu’au Col de l’Herbe Soulette.

Transhumance dans la folie de Jean-François Arabeyre

L’heure des festivités est arrivée chez Jean-François Arabeyre ! Comme chaque année, cette ancienne candidate de l’émission “L’amour est dans le pré” invite les Ariégeois et d’autres à assister à ce rendez-vous incontournable de l’année. « Je trouve qu’il est important aussi de partager avec des personnes qui viennent de l’extérieur du département. On rencontre du monde, je rencontre les anciens candidats de l’émission et on se lie d’amitié avec de nouvelles personnes”, atteste l’organisateur.

Le samedi 1er juin, dès 8 heures, le troupeau quittera l’Unac pour rejoindre Garanou. A 9 heures du matin, les animaux seront remplacés par un autre groupe, qui atteindra le Vicdessos. Le troupeau remontera ensuite à l’estive à Saleix. La journée sera complétée par un marché de 10h à 18h sur la place du Gravier au Vicdessos, et de nombreuses autres animations. Des personnalités qui ont marqué l’agriculture, comme Jean Lassalle et Miss Agricole, seront présentes aux festivités.

Lire aussi :
“Nous ne cherchons pas à faire disparaître une espèce” : l’arrêté préfectoral de chasse au badge suspendu

Transhumance dans le pays Massatois

Christian Vergé, président de l’association Transhumance en Pays Massatois, organise depuis 22 ans cet événement typique de l’Ariège : « Chaque année, nous ne manquons pas de célébrer la transhumance. Pouvoir amener les animaux en altitude nous permet de nous organiser et d’avoir une production plus rentable. De plus, s’il fait beau, c’est très agréable pour les vaches.

Les festivités se dérouleront pendant pas moins de trois jours. Le 30 mai, les éleveurs quittent Montesquieu-Avantès pour rejoindre Rimont. Une soixantaine de vaches atteindront le col de la Crouzette le lendemain à 7 heures pour descendre vers le village de Biert. Le parcours se termine près de Massat.

Transhumance à Bethmale

Les samedi 8 et 9 juin, 800 moutons tarasconnais, originaires des Pyrénées, monteront chez Campul. Pour les vaches, elles quitteront le lac de Bethmale pour emprunter la piste sur 9 kilomètres, en direction du cirque de Campul. L’arrivée des troupeaux Mérens et Castillonais aura lieu le dimanche 9 juin. Pour les piétons, il y aura possibilité de se garer au bord du lac de Bethmale pour emprunter la piste forestière en direction du cirque.

La transhumance annuelle de la Maison Lacube

A l’occasion du Festi’ferme, la Maison Lacube organise une transhumance de vaches vers le plateau de Beille le samedi 8 juin à partir de 9h. Le parcours débute sur la place du village des Cabannes, avec une balade de deux heures prévue. Un repas ariégeois, servi sur l’herbe, est proposé sur réservation. En parallèle, la journée se poursuivra par la découverte de la culture pyrénéenne avec plusieurs activités. A 21h, le groupe Nadau jouera exclusivement sur réservation.

Lire aussi :
MHE : « Une corrélation avec la météo »… la hausse des températures fait craindre une propagation de la maladie

Transhumance du stylo

Le samedi 8 juin, le départ de la transhumance se fera à 9h30 du village de Sentein en direction du Cirque de la Plagne, longer le Lez sur une distance d’un peu plus de 5 kilomètres jusqu’à Bocard d’Eylie, puis via le piste forestière suivant une gorge étroite vers la destination finale. Vous pourrez assister à la traite des chèvres, rencontrer des bergers, assister à des danses traditionnelles et savourer un repas convivial. Michel Estrémé, président de l’association Transhumance du Biros, explique que « la transhumance existe depuis plus de vingt ans. C’est montrer notre métier, le faire connaître. Des gens viennent de toute la France pour passer la journée.

La transhumance du Haut-Salat

Le 15 juin au village de Seix, une démonstration de tonte de moutons, un grand défilé de troupeaux dans les rues du village ainsi que des danseurs de danses folkloriques sont proposés. Un dîner-concert sera proposé en soirée. Attention, les routes du village sont fermées à partir de 9h

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT Pontarlier. Quelques idées de sorties dans le Haut-Doubs pour le week-end du 1er et 2 juin