l’église du Teil dévoile son dernier secret

l’église du Teil dévoile son dernier secret
l’église du Teil dévoile son dernier secret
Une boîte en fer scellée a été découverte dans la première pierre de l’église de Teil (Ardèche), en cours de déconstruction. Ouvert ce mardi 20 mai, il renferme un trésor très précieux.

Au Teil, en Ardèche, une page se tourne. Mais c’est aussi une nouvelle qui s’écrit. Fragilisée par le séisme de 2019, l’église de la commune de Teil est en cours de démolition. Une nouvelle église doit être reconstruite à quelques mètres. Lors de la déconstruction, une boîte en fer a été retrouvée dans la première pierre d’un pilier au nord-est du bâtiment. Ouvert ce mardi 20 mai en présence du maire, du vicaire général du diocèse de Viviers et du curé, il contient quelques pièces de monnaie ainsi qu’une lettre. Datant de 1896, c’est la bénédiction de la première pierre de la nouvelle église du Teil. « En l’an de grâce 1896, le 10 octobre avant midi, à la gloire de Dieu Tout-Puissant et en l’honneur de la Bienheureuse Vierge Marie, moi, Émile Pranec, curé de Teil, ai béni la première pierre de cette église » , nous pouvons lire.

La boîte en fer contenait la lettre de bénédiction et quelques pièces de monnaie.

Père Bernard Jobert

« C’est une tradition assez courante et nous savions que nous allions en trouver une », confie volontiers à Aleteia le père Fabien Plantier, vicaire général du diocèse. “Mais c’est toujours émouvant de savoir que nous faisons partie d’une histoire, dans une continuité.” « On sent qu’on fait partie d’une Histoire, il y a eu des gens avant nous et il y aura des gens après nous !

Le document original sera remis aux Archives Départementales de l’Ardèche. Une photocopie sera réalisée et sera à son tour intégrée dans l’une des premières pierres de la nouvelle église du Teil dont les travaux débuteront en septembre 2024. Un nouveau texte sera annexé au texte retrouvé dans l’ancienne église expliquant le contexte de la déconstruction et la reconstruction d’une nouvelle église. Cette démarche, qu’il qualifie volontiers de « témoignage de foi », est une belle manière, selon lui, « de tout mettre sous le regard du Christ ». Le nouvel édifice devrait accueillir sa première messe à Noël 2025. Un véritable symbole d’espoir pour une commune très attachée à son patrimoine religieux.

#Français

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT Pontarlier. Quelques idées de sorties dans le Haut-Doubs pour le week-end du 1er et 2 juin