Soupçonné de violences aggravées, le cycliste disculpé, le conducteur convoqué

Soupçonné de violences aggravées, le cycliste disculpé, le conducteur convoqué
Soupçonné de violences aggravées, le cycliste disculpé, le conducteur convoqué

Par

Hugo Réau

Publié le

23 mai 2024 à 11h59

Voir mon actualité
Suivez La Renaissance de Neufchâtel

[Mise à jour le mardi 23 mai à 12h] Dans le cadre des Routes de l’Oise, une information judiciaire sur des faits de tentative de fraude et de violences intentionnelles aggravées a été ouvert par le parquet de Beauvais.

Convoqué pour violences aggravées

Les premières investigations ont révélé qu’un cycliste et son chauffeur, soupçonnés par les organisateurs de l’événement de fraude technologiquea essayé de fuir.

Frédéric Lenormand, président des Routes de l’Oise, a tenté de les arrêter en se plaçant devant leur véhicule et a été frappé et porté sur le capot sur plusieurs mètres.

« L’un des suspects, le conducteur du véhicule, a été placé en garde à vue dans la matinée du mardi 21 mai 2024. Le cycliste a été convoqué en fin de journée (21 mai) », déclare Frédéric Trinh, procureur de la République de Beauvais.

A l’issue de ces mesures, le conducteur du véhicule est poursuivi et convoqué le 8 janvier 2025 devant le tribunal correctionnel de Beauvais pour faits de violences volontaires aggravées sur le directeur de course.

Le cycliste était exonéré concernant ces faits.

“En ce qui concerne la procédure relative à la tentative de fraude liée à l’utilisation d’un vélo litigieux, les experts souhaitent récupérer le matériel afin de procéder à une évaluation et caractériser l’implication de tous», déclare Frédéric Trinh.

Vidéos : actuellement sur -

Un cycliste soupçonné de tricherie

Alors que la dernière étape de la course cycliste Routes de l’Oise allait partir dans la matinée du lundi 20 mai à Crèvecœur-le-Grand pour rejoindre Grandvilliers, toute l’équipe duAC Bellaingeoise a été disqualifié.

La raison en est : dossard 88, Giovambattista Iera, est soupçonné de tricherie, plus particulièrement de dopage mécanique. Le cycliste aurait utilisé un moteur électrique pour améliorer ses performances.

« Les premières investigations montrent que le cycliste et son chauffeur étaient soupçonnés par les organisateurs de l’événement de fraude technologiqueconduisant à leur exclusion de la course », déclare Frédéric Trinh, le procureur de la République de Beauvais.

Une plainte a été déposée

Les deux individus ont alors pris la fuite. Frédéric Lenormand, président des Routes de l’Oiseessayant de les arrêter en se plaçant devant leur véhicule, a été frappé et porté sur le capot sur plusieurs mètres, avant que celui-ci ne s’arrête.

Par la suite, les deux individus ont finalement réussi à quitter les lieux des faits. L’organisation des Routes de l’Oise a décidé de déposer une plainte contre le coureur.

Suivez toute l’actualité de vos villes et médias préférés en vous abonnant à Mon -.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Le premier restaurant Shake Shack au Canada ouvre ses portes à Toronto
NEXT Pontarlier. Quelques idées de sorties dans le Haut-Doubs pour le week-end du 1er et 2 juin