Tenant du titre, Ilan Larmet a un territoire à défendre

Tenant du titre, Ilan Larmet a un territoire à défendre
Tenant du titre, Ilan Larmet a un territoire à défendre

Par

Baptiste Hué

Publié le

23 mai 2024 à 8h21

Voir mon actualité
Suivre - de la Manche

Ilan Larmet entreprend de reconquérir. Brillant vainqueur du général Tour de la Manche 2023 après avoir notamment remporté la bataille de La Haye lors du 3e étape, le Breton de 22 ans j’en reviens jeudi 23 mai 2024 sur le terrain de ses exploits, déterminé à défendre son territoire et à repousser l’ennemi avec ses vaillants soldats du Dinan SC.

Toujours aussi solide, preuve de son omniprésence en avril lors de la Coupe de France N1 à Portbail (2e), l’ancien stagiaire professionnel chez Cofidis devra cependant se garder d’un excès de confiance.

Un beau plateau

Sa marche triomphale s’annonce semée d’embûches, avec des garnisons adverses considérées comme les plus pointues du peloton amateur français, à l’image du CC Étupes d’Henri-François Haquin, 4e du récent championnat de France juniors, de Morbihan-Adris avec le n°1 français du moment Jocelyn Baguelindu Cré’Actuel Marie-Morin (ex-Côtes d’Armor) d’Edgar Laurensot, vainqueur l’an dernier des 3 Jours de Cherbourg, du Paris Olympique de Victor Papon, vainqueur du Gainsbarre, et surtout du VC Rouen 76 qui s’aligne son meilleur front sur la ligne.

Victorieux de nombreux combats ces dernières années (le VC Rouen 76 a remporté une étape lors de chacune des cinq éditions précédentes, avec Alexis Gougeard (2023), Florentin Lecamus-Lambert (2022), Alexis Pierre (2021), Jordan Levasseur (2019) et Yann Guyot (2018), NDLR) sans jamais gagner la guerre, l’équipe de Haute-Normandie compte bien faire bouger les lignes.

«J’aimerais enfin gagner celui-ci!» Chaque année, le général nous échappe et ça me dérange. C’est l’un des plus beaux événements de Normandie et de ce fait, le VC Rouen a toujours une petite réputation. Ce n’est pas facile à affronter», observe Jean-Philippe Yon, l’entraîneur rouennais, convaincu d’avoir cette fois les armes pour mettre la concurrence au pas.

« Faire la sélection n’a pas été facile. J’ai une équipe de 18 coureurs et ils veulent tous faire le Tour de la Manche ! je crois que j’ai mis un super équipe, très homogène, avec six garçons en pleine forme. Nous avons un moyen d’influencer la course. Dimanche soir, j’espère que ce ne sera pas Champomy… »

Une finale explosive aujourd’hui à Barneville-Carteret

En attendant le arrivée traditionnelle le dimanche A Granville, on salive d’impatience à l’idée d’assister pendant quatre jours à ces nouveaux jeux qui, depuis 59 ans, valorisent notre territoire, parfait allié du sport cycliste avec son relief, son littoral et sa campagne verdoyante.

Vidéos : actuellement sur -

L’afflux de 120 élitesvenus de toute la France et même de l’étranger (Norvège, Pays-Bas, Grande-Bretagne), promet des étincelles dès ce jeudi avec un finale spectaculaire du côté de Barneville-Carteret, où les « combattants » auront tout le temps d’afficher leurs premières intentions guerrières.

Pour démystifier Larmet, la guerre est déclarée !

Programme : 1D étape (jeudi) : Marigny-le-Lozon – Barneville-Carteret (172 km) ; 2e étape (vendredi) : Barneville-Carteret – Sartilly (170 km) ; 3e étape (samedi) : CLM individuelle à Agneaux (11,8 km) ; 4e étape (samedi) : Pont-Hébert – Saint-Pierre-de-Coutances (100 km) ; 5e étape (dimanche) : Saint-Laurent-de-Terregatte – Granville (152 km).

Suivez toute l’actualité de vos villes et médias préférés en vous abonnant à Mon -.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV la Mission Locale Jeunes Rhône Argence propose le 19 juin des « Rencontres Formation et Emploi »
NEXT Le Théâtre La Bordée donne une seconde vie aux costumes