La Fête Ouvrière et Paysanne (Cop) du Cantal investit le Sismographe, à Aurillac, avec quatre concerts gratuits

La Fête Ouvrière et Paysanne (Cop) du Cantal investit le Sismographe, à Aurillac, avec quatre concerts gratuits
La Fête Ouvrière et Paysanne (Cop) du Cantal investit le Sismographe, à Aurillac, avec quatre concerts gratuits

La fédération cantalienne du Parti communiste français innove cette année en investissant dans le Sismographe. Sa traditionnelle Fête du Cop (du nom du journal Le Cantal ouvrier et paysan) tentera de remplir la nouvelle salle de concert d’Aurillac, samedi 25 mai à Marmiers, avec quatre groupes.

Une journée « festive, culturelle, fraternelle… mais aussi politique bien sûr », résume Aurélie Demoulin, secrétaire départementale du PCF. « Ces moments sont riches pour nous, communistes, et essentiels à la vie de notre parti. »

Qui se cache derrière Seismic Assault, l’association chargée de dynamiser la nouvelle salle de concert d’Aurillac ?

« Notre belle fête est un lieu de partage et d’ouverture unique dans le Cantal », ajoute-t-elle. Chaque année, nous invitons les associations et syndicats qui défendent et partagent nos valeurs. » Parmi les sujets d’actualité locale qui ne manqueront pas d’être abordés, au rendez-vous politique ou ailleurs, on peut citer l’avenir du collège La Jordanne, l’avenir du centre d’accueil spécialisé de Cueilhes ou encore le chemin de fer, avec l’Aurillac- Train de nuit parisien ou fret cantalien, à l’arrêt ou presque.

«C’est notre Journée locale de l’humanité»

Des invités d’ici (comme le collectif Cantal Palestine Solidarité) ou d’ailleurs (Pierre Garnodier, secrétaire général du comité national des travailleurs et chômeurs de la CGT, et Alain Rouy, du secteur international du PCF) participeront aux débats.

Entièrement gratuite (ou avec participation libre), la journée se terminera en beauté, grâce à quatre concerts de quatre groupes aux univers musicaux différents. «C’est notre Fête de l’Humanité locale», conclut Aurélie Demoulin. Petit par la taille, mais grand par le cœur… »

Samedi 25 mai.

Débats. 15h30 : « Des travailleurs privés d’emploi… mais pas de voix ! » avec Pierre Garnodier. 17h : « La guerre, quelle connerie ! » avec Alain Rouy.

Réunion politique. 19 heures.

Concerts. 18h20, Nautilws. 20h, Michèle Denilyn. 20h45, GK Noland. 21h30, Punk Soul Brothers. et aussi.

Toute la journée, démonstrations de Vincent Giordanengo, sculpteur sur pierre ; dédicaces de Roger Grimal avec Un si gentil grand-père.

Recevez notre newsletter loisirs par email et trouvez des idées de sorties et d’activités dans votre région.

Romain Blanc

#Français

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV L’Ardèche choisit l’humour pour la nouvelle campagne de sécurité routière
NEXT Déjà 8 morts sur les routes du Gers en 2024, année la plus meurtrière depuis 2019