SÉNÉGAL-GOUVERNEMENT/Le communiqué du Conseil des ministres du mercredi 22 mai 2024 – Agence de presse sénégalaise – .

SÉNÉGAL-GOUVERNEMENT/Le communiqué du Conseil des ministres du mercredi 22 mai 2024 – Agence de presse sénégalaise – .
SÉNÉGAL-GOUVERNEMENT/Le communiqué du Conseil des ministres du mercredi 22 mai 2024 – Agence de presse sénégalaise – .

Dakar, 22 mai (APS) – Le Chef de l’Etat, Son Excellence, Monsieur Bassirou Diomaye Diakhar FAYE a présidé, ce mercredi 22 mai 2024, la séance hebdomadaire du Conseil des ministres, au Palais de la République.

Au début de sa communication, le Président de la République a exprimé l’importance particulière qu’il attache au développement du secteur de l’élevage et des productions animales dans notre quête de souveraineté alimentaire.

Le Chef de l’Etat a félicité les éleveurs, les opérateurs privés du secteur et les services de l’Etat pour leurs actions résolues et engagées dans l’autonomisation du Sénégal en matière ovine, le développement de l’élevage, la santé animale et la valorisation des produits de l’élevage et dérivés sur les marchés nationaux et internationaux.

Le Président de la République a demandé au Premier Ministre et au Ministre chargé de l’élevage de parachever l’actualisation du Programme National de Production Fourragère en corrélation avec une bonne maîtrise des prix des aliments du bétail et une stratégie avancée de contrôle. contre les feux de brousse.

Dans le même esprit, le Chef de l’Etat a demandé au Gouvernement d’engager sans délai la mise en œuvre d’un plan consensuel d’aménagement des parcours d’élevage et des zones de pâturage, notamment dans la zone sylvopastorale.

Par ailleurs, le Président de la République a souligné la nécessité d’un recensement national régulier et d’une identification nationale précise du cheptel afin de mieux orienter les ressources et les interventions de l’Etat dans le secteur.

Par ailleurs, le Chef de l’Etat a demandé au ministre des Armées et au ministre de l’Intérieur et de la Sécurité publique d’intensifier les actions conjointes de prévention pour lutter contre le vol de bétail.

Il a également souligné l’urgence d’un recensement général des infrastructures d’élevage et des équipements pastoraux réalisé par l’Etat et a appelé à une réflexion stratégique sur leur mode de fonctionnement et d’entretien au profit des acteurs du secteur.

Le Président de la République a invité le Ministre chargé de l’Élevage le Ministre de l’Industrie et du Commerce à accompagner le développement des filières avicole, carnée et laitière de notre pays et à promouvoir la consommation de la production animale nationale. Dans cet esprit, il a demandé la révision du cadre d’intervention du Fonds de Stabulation (FONSTAB) dont les dotations financières et les critères d’attribution doivent être évalués et réorientés.

Le Chef de l’Etat a également demandé au Gouvernement de veiller au renforcement des ressources humaines spécialisées dans le secteur de l’élevage et de poursuivre sans relâche les campagnes nationales de vaccination du bétail, les actions de promotion de la santé animale et la recherche sur l’amélioration des races bovines.

Evoquant l’autonomisation économique et la promotion de la femme, le Président de la République a rappelé que le PROJET pour un Sénégal souverain, juste et prospère accorde une importance primordiale à la femme et à son rôle déterminant dans la consolidation de la famille, le développement économique et le renforcement de la solidarité. dans notre société.

Il a profité de ce Conseil pour magnifier la contribution significative des femmes pour un Sénégal prospère en matière de justice sociale.

Sur cette lancée, le Chef de l’Etat a demandé au Gouvernement de procéder à un audit des mécanismes et instruments de promotion économique et sociale de la femme et à l’actualisation des plans, stratégies et actions destinés à renforcer leur autonomie.

Dans cette dynamique, le Président de la République a invité le Gouvernement à élaborer, en accord avec toutes les organisations féminines du Sénégal, un projet de loi d’orientation sur l’autonomisation économique durable des femmes.

Enfin, dans le cadre de son agenda diplomatique, le Chef de l’Etat est revenu sur les visites d’amitié et de travail qu’il a effectuées respectivement au Nigeria et au Ghana les 16 et 17 mai 2024.

Dans sa communication au Conseil, le Premier ministre est revenu sur les priorités du gouvernement.

A cet égard, il a donné aux ministres concernés des lignes directrices en vue de réduire le train de vie de l’Etat, notamment les mesures à prendre pour la récupération de son patrimoine foncier et immobilier transféré à des particuliers dans des conditions irrégulières, alors que les services administratifs ont recours à la location.

Il a également indiqué la nécessité d’accorder une attention urgente aux programmes de construction de logements sociaux recentrés sur les nouvelles orientations du Gouvernement et d’accorder un traitement spécial aux prêts DMC.

Le Premier ministre a également évoqué les procédures relatives au réexamen de certaines conventions, notamment dans les secteurs minier, pétrolier et de la pêche, ainsi que la revue des finances publiques sur la période du 1er janvier 2019 au 31 mars 2024.

Il a rendu compte au Conseil des premiers résultats des consultations en cours avec les parties prenantes sur la réduction du coût de la vie pour les produits de première nécessité et les services de connexion Internet.

Le Premier ministre a partagé les conclusions des Conseils interministériels consacrés à la prévention et à la gestion des inondations ainsi qu’à la préparation des examens et concours pour l’année scolaire 2024.

Il a également annoncé le programme des prochaines réunions interministérielles portant sur le secteur hydraulique, les infrastructures maritimes et portuaires ainsi que la prévention et la sécurité routière.

Le Premier ministre a demandé aux ministres et secrétaires d’État de proposer les mesures et ajustements à envisager suite à la réalisation de l’inventaire des programmes et projets, du capital humain et des ressources budgétaires constatés dans leurs ministères respectifs au moment de leur prise de fonction.

Enfin, le Premier ministre a fait part au Conseil des orientations qu’il compte prendre pour la relance du Service Civique National.

SOUS COMMUNICATIONS DES MINISTRES :

 Le Ministre de l’Energie, du Pétrole et des Mines a fait une communication sur l’avancement des projets pétroliers et gaziers d’une part, et d’autre part, sur l’exploitation des phosphates de Ndendory-Ouali Diala ;

 Le Ministre de la Jeunesse, des Sports et de la Culture a fait une présentation sur la situation du programme Xeyu ndaw yi et sur l’état de construction des Maisons de la Jeunesse et de la Citoyenneté ;

 Le secrétaire d’État aux Coopératives et au Soutien aux agriculteurs a fait une présentation sur la préparation de la campagne de production agricole 2024.

Le Ministre de la Formation Professionnelle,
Porte-parole du gouvernement
Amadou Moustapha Njekk SARRE

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV « La Suisse a montré la meilleure idée tactique »
NEXT Pontarlier. Quelques idées de sorties dans le Haut-Doubs pour le week-end du 1er et 2 juin