Depuis sa cellule de prison, Mohamed Amra gérait un réseau criminel en direct par vidéo et téléphone

Depuis sa cellule de prison, Mohamed Amra gérait un réseau criminel en direct par vidéo et téléphone
Depuis sa cellule de prison, Mohamed Amra gérait un réseau criminel en direct par vidéo et téléphone

Le fugitif Mohamed Amra est toujours recherché, tout comme ses complices. Ils ont tué deux agents pénitentiaires et blessé trois autres avant de prendre la fuite la semaine dernière, au péage d’Incarville (Eure). Ce mercredi, Gabriel Attal a rendu un hommage national aux deux victimes, le capitaine pénitentiaire Fabrice Moello et le brigadier-chef Arnaud Garcia. Le fugitif et ses complices sont depuis recherchés dans tout le pays par 350 enquêteurs et Interpol. Une telle tragédie aurait-elle pu être évitée ? Le Parisien a révélé des écoutes téléphoniques dans la cellule de Mohamed Amra, qui démontrent qu’il dispose d’un réseau fidèle.

Narguilé et téléphones portables

À la prison de La Santé, à Paris, la cellule de Mohamed Amra a été mise sur écoute dans le cadre d’une enquête sur un meurtre commis à Marseille, auquel il est soupçonné d’avoir participé. « La Mouche » serait à la tête d’un commando capable d’enlèvements, d’assassinats, de vols… Il aurait pu donner des ordres depuis sa cellule lorsqu’il était incarcéré, gérant des réseaux de drogue en Normandie et à Marseille.

Selon Le Parisien, l’homme a reçu dans sa cellule des téléphones portables, des cartes SIM, des cartes bancaires prépayées (et même un narguilé !). Il les faisait livrer en jetant des colis. Mohamed Amra devient alors capable de donner des ordres directs à ses subordonnés. Par exemple lors d’un vol de cargaisons de drogue d’un clan rival : « Dites-leur de lever la main, de fouiller partout, de chercher d’abord, de chercher, de chercher, de chercher. Jouez la vidéo ! »

« Il y a un barrage ! »

Toujours selon Le Parisienlors d’une autre action destinée à récupérer un sac d’armes, Mohamed Amra, via vidéo de sa cellule, a même pu indiquer à ses acolytes le lieu des contrôles de gendarmerie : « Je vais vous guider car il y a un barrage routier ! Il y a des policiers au rond-point ! Non, revenez au stop ! Prenez à droite ! », entend-on sur les écoutes.

Selon BFMTV, début novembre 2022, le détenu cherchait à se procurer des armes de guerre, des mitrailleuses. Des armes similaires ont été utilisées pour tuer les deux gardiens de prison.

Mohamed Amra a ensuite été transféré à la prison des Beaumettes, à l’isolement. A-t-il quand même réussi à contacter son réseau pour organiser sa fuite ?

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV démission du maire de Pont-Saint-Esprit, « tout ça pour ça »
NEXT Il y a 30 ans, le football touchait la Suisse en plein cœur