Près de Marmande, le marcheur de l’espoir est revenu sur les routes pour soutenir un éleveur

Près de Marmande, le marcheur de l’espoir est revenu sur les routes pour soutenir un éleveur
Près de Marmande, le marcheur de l’espoir est revenu sur les routes pour soutenir un éleveur

Par

Marie-Pierre Caris

Publié le

22 mai 2024 à 17h50

Voir mon actualité
Suivre Le Républicain Lot-et-Garonne

Patrick Maurin, qui se fait appeler « Le Marcheur de l’Espoir » depuis plusieurs années, a pris son bâton de pèlerin ce mercredi 22 mai 2024, au départ de son village du Lot-et-Garonne, Gontaud-de-Nogaret.

Ce n’est pas la première promenade qu’entreprend Patrick, lui qui est déjà allé jusqu’à Paris pour sensibiliser à une cause qui lui tient à cœur, le suicide des agriculteurs.

Aujourd’hui, les Marmandais sont partis en Gironde pour sensibiliser la population, les élus et les décideurs au sort d’un éleveur.

En soutien à un éleveur

Il explique lui-même être parti quatre jours de marche afin de « défendre et aider Bérénice Walton, éleveuse depuis plus de 10 ans de boeuf bazadais à Arveyres en Gironde. Bérénice vient de voir son rêve s’effondrer suite à un bilan de santé annuel, une de ses vaches a réagi positivement à la tuberculose bovine. Malheureusement, un protocole sanitaire absurde impose l’abattage des 199 autres vaches de son cheptel et de tous ses veaux en bonne santé ».

L’éleveur vit dans l’angoisse depuis plusieurs mois.

C’est un drame phycologique pour cette jeune éleveuse, une catastrophe pour ses animaux et pour l’avenir de son exploitation. Après avoir tout mis en œuvre pour donner à son exploitation tous les aspects de respect du bien-être animal et des normes environnementales, elle voit ses efforts réduits à néant suite à cette contamination probablement due à la faune animale sauvage.

Patrick Maurin

Avec sa nouvelle marche, Patrick Maurin veut donc » alerter les pouvoirs publicsle Ministre de l’Agriculture, afin qu’un soutien moral et financier rapide lui soit apporté ainsi qu’une adaptation de ce type de protocole sanitaire particulièrement dévastateur pour le moral des éleveurs concernés.

Il espère aussi rassembler de nombreux soutiens tout au long de son parcours.

Suivez toute l’actualité de vos villes et médias préférés en vous abonnant à Mon -.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Les colonies de vacances se développent en Ariège grâce au Réseau Colo 09 – .
NEXT En balade à Perrigny sur Armançon