Les gendarmes et policiers de la Creuse se sont mobilisés pendant les JO, « sans abandonner le département »

Les gendarmes et policiers de la Creuse se sont mobilisés pendant les JO, « sans abandonner le département »
Les gendarmes et policiers de la Creuse se sont mobilisés pendant les JO, « sans abandonner le département »

Les gendarmes et policiers de la Creuse participeront également aux Jeux Olympiques (JO) ! Ils se rendront à Paris (certains pourront également se rendre à Châteauroux, lieu des tournages) pour aider leurs confrères de la capitale à sécuriser les sites. Sur les 305 gendarmes de la Creuse, 90 ont été retenus ; sur les 86 policiers de Guéret, 35 s’en iront, dont 12 aux seules dates des JO (26 juillet – 11 août). Ces personnels seront disponibles à partir du 15 juin et jusqu’au 15 septembre, pour les premières missions de sécurité. Par exemple, les premiers policiers guérétois partiront le 30 juin.

« Rassurer la population »

La Creuse fait donc cet effort, comme tous les départements. C’est avant tout le personnel qui fait cet effort, car dans ce contexte, gendarmes comme policiers ont été contraints de prendre congé. En bref : ils peuvent prendre maximum 10 jours de congés entre le 15 juin et le 15 septembre. Et pendant cette période, il leur est interdit de prendre des congés du 26 juillet au 11 août. Il s’agit d’une instruction du ministère de l’Intérieur, qui a prévu une prime de compensation, et les forces de sécurité de la Creuse pourront prendre congé avant ou après cette grande période estivale.

Ces contraintes, voire interdictions de congé, font que « La Creuse ne sera pas abandonnée, les habitants seront en sécurité »insiste la préfète du département, Anne Frackowiak-Jacobs, qui souhaite “rassurer la population”. Car comme les gendarmes et policiers ne pourront pas repartir comme d’habitude cet été, ils devront autant d’effectifs voire plus cet été pour sécuriser la Creuse. « D’habitude, j’ai environ un tiers des gendarmes en vacances à ce moment-là, 100 gendarmes sur 300. Ici j’en ai 90 qui seront aux JO, et les autres seront là. Nous sommes donc dans une situation « d’été normal », explique le colonel Bruno Graffouillère, patron des gendarmes. Du côté des militaires et des policiers, l’effort sera atténué au cours de l’été, puisque tout le monde ne partira pas en même temps. « Notre pic, ce seront 12 policiers mobilisés pour les dates des JO. C’est loin d’être insurmontable. Nous voulons continuer à sécuriser la Creuse cet été, et même être encore plus performants »promet Xavier Badier, le commissaire de police de Guéret

Si nécessaire, les policiers et gendarmes pourront également puiser dans la réserve opérationnellecomposé de jeunes officiers ou de retraités, pour compléter leurs effectifs.

#Français

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV découvrez tous les candidats pour la Moselle
NEXT Pontarlier. Quelques idées de sorties dans le Haut-Doubs pour le week-end du 1er et 2 juin