Madame Guilbault, les jeunes en ont assez de vos vaines promesses ! – .

Madame Guilbault, les jeunes en ont assez de vos vaines promesses ! – .
Madame Guilbault, les jeunes en ont assez de vos vaines promesses ! – .

Mme Geneviève Guilbault,

Les jeunes en ont assez des promesses vides et des beaux points de presse pour annoncer le report de projets qui ne se réaliseront jamais. 6 ans se sont écoulés depuis que votre équipe a pris le pouvoir. Lors des campagnes électorales de 2018 et 2022, vous avez promis un projet de transport structurant dans l’est de Montréal.

Nous sommes en 2024 et… rien ! Tout comme le projet du tramway de Québec, vous avez pris des virages, vous avez abandonné en silence : sans scandales, sans éclaboussures.

Nous vous écrivons pour exiger une nouvelle fois que le gouvernement donne la priorité à ce qui symbolise l’enfer quotidien pour les jeunes citoyens de l’Est : la réalisation au plus vite d’un projet de transport collectif structurant dans l’Est de la métropole. .

Réalité

Tout d’abord, laissez-nous vous présenter notre réalité. Selon Centraide-Mtl, le pourcentage de personnes de 15 ans et plus sans diplôme d’études secondaires s’élevait à 23 % à Pointe-aux-Trembles, 25 % à Rivière-des-Prairies et 30 % à Montréal-Est. La norme montréalaise ? 17%.

Madame la Ministre, nous sommes déjà vulnérables. Pourquoi nous mettre encore une fois des obstacles sur notre chemin ? Est-il acceptable qu’il soit plus rapide de se rendre en voiture à l’Université de Trois-Rivières qu’à l’Université de Montréal en transport en commun à partir de Rivière-des-Prairies ? Est-il souhaitable, Madame la ministre, qu’un jeune de Rivière-des-Prairies souhaitant faire des études doive passer en moyenne 12,5 heures par semaine dans les transports en commun? Où puis-je trouver le temps d’étudier et de m’impliquer ?

Il est injuste de devoir emprunter le Camino de Santiago pour accéder aux établissements postsecondaires. C’est une question d’équité territoriale. C’est une question de justice sociale.

Impacts

De plus, la fréquentation des transports publics a en fait diminué depuis la pandémie. Mais sachez que les jeunes, les seniors et les personnes défavorisées n’ont pas arrêté d’en utiliser, car quand on n’a pas d’autres options, il n’y a pas de choix à faire.

Nous, les jeunes, sommes dépendants du reste de la métropole et du réseau de transports en commun. Les étudiants qui doivent se rendre à l’UQÀM continueront d’utiliser les transports en commun. La jeune étudiante en soins infirmiers devra quand même faire son stage au CHUM et elle devra inévitablement prendre le bus et le métro.

C’est inévitable. Depuis les coupures de service de la STM, plusieurs lignes d’autobus reliant nos quartiers au reste de la métropole ont vu leurs horaires réduits. La fréquence de passage des bus qui nous relient aux trains de banlieue et au métro également. Ces réductions, Madame la Ministre, ne sont pas des détails anecdotiques. Ce sont en réalité des injustices.

Ce manque d’ambition pour l’Est impacte directement notre quotidien et notre avenir collectif. Si la tendance se poursuit, il faut admettre que l’Est restera l’enfant pauvre de l’île de Montréal. Cependant, cela ne dépend pas de nous, mais de vous.

Bref, nous exigeons de vous une action concrète, une annonce, une pelletée de terre. Nous souhaitons avoir accès à des lieux de savoir au même titre que les jeunes des quartiers centraux. L’avenir de Rivière-des-Prairies dépend de votre pouvoir d’agir. Nous sommes convaincus qu’il n’est pas trop tard.

En attendant, nous vous invitons, avec nous, à faire le parcours moyen d’un étudiant de l’Université de Montréal ou de McGill de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles. Vous comprendrez ainsi la douloureuse réalité d’un universitaire qui n’a pas encore sa limousine ministérielle…

Photo gracieuseté de François-Olivier Lauzière

Le Conseil jeunesse de Rivière-des-Prairies-Pointe-aux-Trembles (organisme qui vise à défendre la voix des jeunes de l’arrondissement)

Membres :

Alexandre Fabien Gagné, coprésident, 17 ans

Daniel Di Stefano, co-président, 22 ans

Alyson Augustin, 13 ans

Anaïs Léveillée, 15 ans

Anick Joly, 17 ans

Brian Di Penna, 22 ans

Darlène Jean-Jacques, 18 ans

Esteban Lantimo, 15 ans

Gustavsi Tasi, 24 ans

Jolianne Pelletier, 22 ans

Noveen Norzi Allan, 14 ans

Olivier Provost, 24 ans

Raphaël Boisvert, 22 ans

Raphaëlle Poirier, 14 ans

William Déziel, 22 ans

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT Pontarlier. Quelques idées de sorties dans le Haut-Doubs pour le week-end du 1er et 2 juin