Mario Pelchat doit annuler les 45 concerts qu’il avait prévu de donner dans son vignoble cet été

Mario Pelchat doit annuler les 45 concerts qu’il avait prévu de donner dans son vignoble cet été
Mario Pelchat doit annuler les 45 concerts qu’il avait prévu de donner dans son vignoble cet été

De la douleur, de la déception et une grande incompréhension. Mario Pelchat a du mal à expliquer pourquoi il n’a pas reçu l’autorisation de la Commission de protection du territoire agricole du Québec (CPTAQ) pour donner des spectacles sur son vignoble cet été. Au total, il doit annuler les 45 représentations prévues et rembourser des milliers de billets. “J’ai pleuré tout ce qu’il y avait à pleurer”, a-t-il déclaré.

C’est sur sa page Facebook que le Domaine Pelchat Lemaître-Auger, qui appartient à Mario Pelchat et son épouse Claire Lemaître-Auger, a annoncé la nouvelle mardi matin. Le couple a eu la confirmation que « malgré toute notre bonne volonté », tous les spectacles du vignoble de Saint-Joseph-du-Lac pour la saison estivale 2024 doivent être annulés.

« En effet, la Commission de protection du territoire agricole du Québec (CPTAQ) a émis un arrêté nous interdisant de les présenter au vignoble, alors que nous avons toujours considéré agir dans le respect de la loi offrant de tels événements en milieu agrotouristique et rural à tout en mettant en valeur notre exploitation agricole, le vignoble, ses produits et ses artisans », écrivent les deux entrepreneurs.

Un cauchemar”

Contacté par Le journal, Mario Pelchat a mentionné avoir reçu cette nouvelle « avec étonnement ». Il assure avoir suivi toutes les procédures à la lettre et demandé les autorisations nécessaires. « Mais je trouve qu’on est un peu livrés à nous-mêmes quand on démarre une entreprise », déplore-t-il.

C’est le 12 mars dernier que la CPTAQ l’informait de sa décision. Dans les semaines qui suivent, Mario Pelchat tente tant bien que mal de convaincre la commission de changer d’avis. « J’ai essayé d’obtenir leur consentement ou leur clémence, mais ils ont menacé de s’adresser à la cour supérieure. À un moment donné, c’est assez de stress. Je fais de l’hyperventilation depuis le début de ce cauchemar. J’ai beaucoup d’anxiété. Alors vendredi, j’ai pris la décision de tout arrêter.

Pertes d’emplois

Mario Pelchat avait prévu donner 45 représentations dans son domaine cet été. Il a alterné entre un spectacle de ses chansons et un hommage à Gilbert Bécaud. Environ 9 000 des 11 000 billets disponibles ont été vendus. Parmi les clients, il y avait des gens du Québec, du Nouveau-Brunswick et de la France.

« Il y a des groupes qui nous ont dit qu’ils souhaitaient quand même venir nous rendre visite, acheter nos vins et découvrir les lieux », raconte-t-il. Nous leur rembourserons la partie spectacle.

Au-delà des milliers de billets à rembourser, le chanteur déplore aussi les pertes d’emplois liées à cette annonce. “Il y a 35 personnes qui perdent leur emploi”, a-t-il déclaré. Il a demandé un sursis à la CPTAQ pour tenir malgré tout sa saison estivale. Sans succès.

Une plainte

Mario Pelchat comprend encore moins cette décision, sachant qu’il a donné une quarantaine de spectacles dans son vignoble chaque été en 2022 et l’an dernier. « Dans tous les vergers [de la province]dans tous les vignobles, il y a des événements, des spectacles comme le nôtre », ajoute-t-il.

Lorsqu’il a fait cette remarque à la CPTAQ, on lui a répondu que la commission fonctionnait par plaintes, car « nous n’avons que sept inspecteurs sur la route ». Il s’agit donc d’une seule plainte qui aurait assuré qu’aucun concert n’aurait lieu au Domaine Pelchat Lemaître-Auger.

«J’aimerais savoir qui l’a fait, car personne ne s’est plaint du bruit des voisins», assure Mario Pelchat. Mon directeur de production habite à 1 500 pieds de la salle et on n’entend absolument rien pendant les spectacles.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Ottawa est prêt à garantir jusqu’à 5 milliards de dollars à l’Ukraine
NEXT les chasseurs se mobilisent pour sauver les faons d’une mort certaine dans les champs