Pendant les Jeux olympiques, la police escortera les VIP

Pendant les Jeux olympiques, la police escortera les VIP
Pendant les Jeux olympiques, la police escortera les VIP

A l’occasion des Jeux olympiques et paralympiques, qui se tiendront respectivement à Châteauroux du 27 juillet au 5 août et du 30 août au 5 septembre 2024, la police et la gendarmerie ont procédé à une « décloisonnement de nos espaces de travail habituels, explique Édouard Malis, commissaire à Châteauroux. Cela signifie que nous devrons travailler dans des domaines qui ne sont pas les nôtres. Les gendarmes sont par exemple chargés de la sécurité intérieure du Centre national de tir sportif (CNTS), pourtant implanté, en partie, sur notre territoire. Nous prendrons, pour notre part, en charge les voyageurs officiels qui se rendront sur le site des Jeux Olympiques. Ce sera une mission réalisée exclusivement par la police nationale”.

Au total dix motards

Par voyageur officiel, nous entendons les autorités, présidentielles ou ministérielles, dont l’arrivée nécessitera une escorte. « Notre mission sera d’accompagner ces voyageurs depuis leur arrivée en zone urbaine, à savoir la sortie d’autoroute, la gare ou l’aéroport, jusqu’au CNTS, où ils seront pris en charge. Certaines personnalités pourraient aussi vouloir fréquenter le lycée Blaise-Pascal, où logeront les sportifs. Pour cela, nous recevrons des équipages de motos, ce qui portera notre effectif total à dix motos, ce qui nous permettra plusieurs escortes en même temps, si cela s’avère nécessaire. Un accompagnateur en voiture sera également présent, à chaque fois, conduit par moi-même ou mon assistant. »

Parmi les personnalités qui pourraient se rendre dans l’Indre cet été, outre des ministres français, on compte des membres du Comité d’organisation des Jeux olympiques et paralympiques (Cojop), comme le prince Albert de Monaco, ou des ministres de pays sensibles, comme Israël, Par exemple. Là, bien sûr, l’appareil conviendrait. « Certaines personnalités disposent de leur propre service de sécurité, appelé bulle fermée. Nous constituons normalement la bulle élargie. Mais si nécessaire, nous pouvons également assurer une protection rapprochée. A ce jour, nous n’avons aucune information à ce sujet, ni aucun détail sur les personnalités en question. »

Exercices de reconnaissance

Pour réussir ces missions, la police nationale a bien sûr récité ses lignes, via des exercices de reconnaissance : « Nous avons identifié les itinéraires, oui, et nous savons que nous serons sous l’œil de la vidéoprotection, dont il faut tenir compte. »

Mais en attendant le début des Jeux, et donc, de ces missions d’escorte, qui s’ajouteront aux traditionnelles protection de la ville dans son ensemble, les policiers de Châteauroux auront fort à faire lors du passage de la flamme. , lundi 27 mai. « Il y aura effectivement des renforts pour l’occasion » commente Édouard Malis. Si le bon déroulement des Jeux est effectivement une obsession des autorités locales, celle de faire passer la flamme dans le département en général et à Châteauroux en particulier est au cœur de toutes les préoccupations. Pour les forces de l’ordre, ce sera un baptême du feu de premier ordre.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV pas de fumée blanche à droite dans la première circonscription de Haute-Corse
NEXT dans l’Oise, le RN à 47%, à Beauvais, la liste RN largement en tête, retrouvez les résultats pour votre commune