à Ham, les caméras de vidéoprotection passeront à l’infrarouge en 2024

à Ham, les caméras de vidéoprotection passeront à l’infrarouge en 2024
à Ham, les caméras de vidéoprotection passeront à l’infrarouge en 2024

La municipalité de jambon s’attaque au renouvellement de son parc de caméras de vidéoprotection. Jugés obsolètes, les équipements seront progressivement remplacés par des installations plus modernes. Objectif : une installation finalisée pour l’été 2024.

Ces caméras permettront donc d’avoir une meilleure vision des événements qui se déroulent la nuit dans la ville, même lorsque les lampadaires sont éteints. Ils permettront d’élucider des faits de toutes sortes, comme des cambriolages, des accidents ou encore des dégradations sur la voie publique.

Meilleure qualité d’image

Ceux-ci peuvent également servir à signaler si le policier municipal constate les faits en regardant l’image en temps réel. Le coût total du projet est de 56 155,20 € mais le coût restant pour la ville ne sera que de 10 886,78 €. Le projet est subventionné à hauteur de 80 % : 40 % via l’État et la DETR (18 718 €) et le même montant par le conseil départemental de la Somme.

De 20 à 22 caméras en centre-ville

A ce jour, 20 caméras sont réparties dans la ville intra-boulevard. Ils sont répartis sur une dizaine de quartiers : rue Valdé/rue du Théâtre, place de la mairie, rue du Général Foy/rue de Noyon, les abords du château, boulevard de la République et parc Delicourt, le parking de l’Arquebuse et enfin la rue du Général Leclerc. Ce nombre passera à 22, à partir de l’été prochain, afin de densifier davantage la zone à couvrir.

La société Tetra Informatique a été retenue dans le cadre de l’appel d’offres. L’entreprise avait déjà installé les premières caméras du secteur. Pour information, les premières caméras ont été installées à Ham en 2007.

Une aide précieuse pour les forces de l’ordre

A noter que les images sont automatiquement supprimées au bout d’une vingtaine de jours si aucun événement majeur n’est détecté. En cas d’infraction à la loi, les éléments sont transmis à la demande de la police (gendarmerie) ou du procureur de la République dans le cadre de l’enquête.

Plus d’informations sur l’actualité de l’Est de la Somme ici :

Somme : La maison de la pêche et de la nature a été inaugurée à Péronne

Somme : Claire Colson, la joueuse de tennis de Voyennes entraîne les plus grands joueurs de para tennis

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Les Sables-d’Olonne Grande Plage Vendée. Mercredi 19 juin 2024
NEXT ces chers déchets ménagers