L’UPA Mauricie conteste les chiffres de TES Canada

L’UPA Mauricie conteste les chiffres de TES Canada
L’UPA Mauricie conteste les chiffres de TES Canada

Face à l’affirmation selon laquelle « 60 % des éoliennes sont hors des zones cultivées », l’UPA Mauricie accuse TES Canada de « jouer sur les mots », puisqu’au moins 93 % des infrastructures sont encore situées en zone agricole. Dans son plus récent bulletin d’information faisant le point sur le projet, TES Canada met en avant une « réduction de l’impact sur le territoire en privilégiant les emplacements à faible valeur agricole ».

«Les chiffres de TES Canada proviennent du fait que certaines infrastructures seront implantées dans des zones qui ne sont pas actuellement cultivées, mais leur présence limite encore la capacité de développement des entreprises agricoles», affirme le syndicat agricole dans un communiqué.

«TES Canada tente de cacher la réalité des conséquences sur les terres agricoles de la région.»

— Martine Marcouiller, présidente de la Fédération UPA de la Mauricie

L’étude des cartes montrerait que seules six à neuf des 130 tours désormais prévues dans le projet auraient été déplacées en zone blanche.

Pression psychologique

Les zones potentiellement constructibles, bien que sensiblement réduites dans les nouvelles cartes publiées la semaine dernière, ne sont pas des emplacements précis. Pour l’UPA, cette confusion ajoute une pression sur les producteurs agricoles de la région. Certains d’entre eux ayant refusé la construction d’une éolienne retrouvent encore leur terrain sur ces cartes.

« Tout comme les élus municipaux, les producteurs perçoivent aussi de plus en plus de pressions psychologiques à ce sujet », affirme l’organisme. Afin de soutenir les agriculteurs touchés, un intervenant senior de l’organisme Au cœur des familles agricoles sera encore plus présent sur le terrain au cours des prochaines semaines.

#Canada

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Bordeaux-Bègles en finale en battant le Stade Français au bout du suspense
NEXT Pontarlier. Quelques idées de sorties dans le Haut-Doubs pour le week-end du 1er et 2 juin