Podcast – A quoi ça sert d’occuper les États-Unis ? – rts.ch – .

Podcast – A quoi ça sert d’occuper les États-Unis ? – rts.ch – .
Podcast – A quoi ça sert d’occuper les États-Unis ? – rts.ch – .

Une vague d’occupations universitaires venues des États-Unis déferle sur la Suisse romande. Les manifestants réclament notamment un boycott universitaire des institutions et entreprises israéliennes. Comment expliquer l’ampleur de cette mobilisation ? Ce moyen de pression est-il efficace ?

« Cela sert dans tous les cas à attirer l’attention sur une cause, celle que les étudiants cherchent à défendre. Ensuite, une occupation crée un rapport de force», analyse Philip Balsiger, professeur de sociologie, spécialiste des mouvements sociaux à l’Université de Neuchâtel, interrogé dans Le Point J.

« En même temps, cela crée aussi cet espace qui permet l’échange, la rencontre, où les étudiants curieux peuvent venir voir, discuter avec les gens. Ainsi, une occupation peut avoir des effets à long terme, elle peut politiser des étudiants qui continueront ensuite à faire autre chose ensemble», explique le professeur.

Selon Philip Balsiger, il faut un noyau de personnes prêtes à se lancer et du courage pour entreprendre une activité. “Ce que l’on voit aussi très clairement lors de cette vague d’occupations, c’est que dès que cela se produit quelque part dans une université, les étudiants d’autres universités s’en inspirent”, souligne-t-il.

L’occupation est un mode d’action largement utilisé depuis une vingtaine d’années par des mouvements de gauche comme « Occupy Wall Street ».

Philip Balsiger, professeur de sociologie spécialisé dans les mouvements sociaux à l’UniNE.

L’épicentre de ce mouvement d’occupation international initié mi-avril est l’université Columbia à New York, considérée comme le centre historique des révoltes étudiantes depuis la guerre du Vietnam et le mouvement des droits civiques des années 1960. 1970.

Quels exemples d’occupations solidaires ont marqué l’histoire ? Et en Suisse ?

>> Écoutez l’épisode de Point J :

A quoi ça sert d’occuper l’université ? / Le Point J / 13 min. / aujourd’hui à 17h00

Juliane Roncoroni et l’équipe du Point J

#Suisse

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Plus d’une tonne de déchets collectés dans les fonds marins et la baie de Hann – Lequotidien
NEXT Train illimité pour les jeunes – Transports, mobilités et aéronautique – Actions de l’État