Pouzza Fest 2024 – Jour 3 – .

Le dernier jour du 12e L’édition Pouzza Fest a eu lieu le dimanche 19 mai avec une programmation chargée. L’équipe de Sorts-tu? s’est chargé de couvrir cinq groupes invités aux Foufounes Électriques. Parmi ce qui était offert au public, nous avons assisté à des performances de CHOU, Peanut Butter Sunday, Crazy and the Brains, Wavves ainsi que la très attendue Laura Jane Grace.

Laura Jane Grâce

Il faisait chaud aux Foufs ce soir. C’est devant une salle comble que l’auteure-compositrice-interprète et militante des droits des trans Laura Jane Grace a donné son spectacle. Musicienne punk importante, elle est également connue comme auteur-compositeur, chanteuse et guitariste du groupe punk rock Against Me! Elle est une figure inspirante et une icône de la communauté trans, donnant du courage à beaucoup.

Sa présence au Pouzza Fest a probablement été la plus grosse prise du festival punk. Elle arrive de bonne humeur avec sa guitare acoustique et accompagnée d’un choriste, d’un batteur et d’un guitariste-bassiste. Sa prestation est très attendue par un grand nombre de festivaliers de Pouzza. Le chanteur avait donné une prestation secrète au Turbo Haüs un peu plus tôt dans la journée pour les personnes en quête de nouvelles informations sur Instagram. C’était donc sa deuxième prestation de la journée.

Laura Jane Grace vient de sortir un nouvel album intitulé Trou dans ma tête en février dernier. Ce soir, elle a chanté un medley de chansons de son projet solo ainsi que celles de Against Me !. Le spectacle était minimaliste et sans fioritures, mais il allait droit au cœur. On sent vraiment que son projet solo est un retour aux sources qui furent le début de Against Me !

Sa prestation se termine en beauté avec Noircis-moiune chanson de Against Me !, sur la colère qui vient du fait d’être inauthentique.

Vagues

Wavves, un quatuor punk surf de San Diego, a clôturé le Pouzza Fest 2024. Depuis plusieurs années, le festival tentait d’inclure le groupe dans sa programmation. C’est désormais chose faite !

Groupe faisant partie de ma rotation de chansons à l’adolescence, en particulier l’album Avoir le vertige, sorti en 2013, qui contient des chansons garage Et bruit rock avec un peu plus de voix pop-punk, présente une certaine colère adolescente blasée en attente de jours meilleurs, le tout canalisé par lesurmultipliée guitares. Leurs chansons, dans lesquelles on se reconnaît, sont empreintes d’espoir. Certains sont tout simplement amusants. Nous avons eu le coup Naviguez vers le soleilentre autres.

Leur style est un peu comme si Green Day était parti faire un tour à la plage. Leur musique est plus atmosphérique que le punk traditionnel. L’utilisation de pédales d’effets leur donne un son différent. Leurs chansons ont une saveur pop-punk, mais le rock alternatif et même bruit Parfois. On sent vraiment que les musiciens expérimentent leur son.

Dimanche au beurre de cacahuète

Le groupe pop-punk acadien Peanut Butter Sunday est originaire de Baie Sainte-Marie, en Nouvelle-Écosse. Le groupe est composé de Normand Pothier (guitare) et Jacques Blinn (basse), Michael Saulnier (chant et guitare) et d’André LeBlanc (batteur).

Leurs chansons imprégnées d’une bonne dose de accords de puissance rappellent fortement celles de Blink-182 et Green Day et les paroles sont parlées-chantées comme c’est typique du pop-punk, mais là où Peanut Butter Sunday se démarque, c’est dans sa langue acadienne de la Nouvelle-Écosse. Ils nous ont joué leurs chansons populaires, notamment C’est la vie. Je trouve que les membres du groupe font preuve de sincérité et de vulnérabilité en nous présentant leur façon de parler français sans rien effacer ni modifier. Nous avons besoin de groupes plus décomplexés comme Peanut Butter Sunday. Restez comme ça les gars, on adore ça !

Les interventions des membres du groupe entre les chansons sont très sympathiques. Parfois, on dirait même qu’ils le font se lever. Ils nous ont dit avoir entendu un commentaire négatif à propos de leur groupe alors qu’ils passaient du temps au parc La Fontaine. Quelle coïncidence! Le chanteur nous a également confié : « La plupart du temps, on a l’impression d’être à l’extérieur, mais ce soir à Pouzza, on a l’impression d’être à l’intérieur », pour expliquer son sentiment d’appartenance au festival punk.

Michael Saulnier est probablement l’une des personnes les plus hyperactives à monter sur scène ce soir. Il ne se force même pas, il a beaucoup d’énergie. Il manie sa guitare brutalement et joue en secouant la tête. C’est juste amusant!

CHOU

Le groupe montréalais CHOU est composé de Charles Laplante (chant), Bruno Bouchard (guitare), Patrick Chagnon (basse) et Gabrielle Oltra (batterie). Les musiciens décrivent leur style avec le terme arachno-punk (un mot déformé « anarcho-punk ») afin de créer le seul genre qui puisse rassembler toutes leurs influences. Essentiellement, le groupe est punk, mais on peut en entendre davantage lourd, même en métal. Les genres se mélangent à ce stade. Tout est fortla basse va vite comme un train à grande vitesse, la batterie est donné un coup de piedla guitare a le gagner au maximum et les mots sont criés à pleins poumons.

Les chansons du groupe ont un caractère humoristique et cynique. Il a même évoqué Pouzza Fest dans sa chanson éponyme Chou, qui critique l’industrie musicale. C’est justement pour cela qu’ils ont été invités au festival punk, les organisateurs ont trouvé ça drôle.

Les musiciens se bousculent sur scène, le guitariste la prend d’assaut, jette sa guitare par terre ainsi que son pied de micro, il défait tout. Dans sa colère, il crie : « Je n’aurais pas dû faire ça. J’ai peut-être sacrifié la chanson suivante du set. »

La foule hue les musiciens en criant « Chou ! « . J’adore cette ironie ! Pour la dernière chanson, le chanteur quitte la scène et chante caché en dessous, puis rejoint la foule. Il termine sa prestation en sortant son micro. Le groupe mérite un dernier grand « bravo ! » » crie chaleureusement à la fin.

Fou et les cerveaux

Le style musical de Crazy & The Brains, originaire de New York, ressemble à celui des Ramones et Rancid, mais utilise des instruments rarement présents dans la scène punk comme le saxophone, et auparavant dans l’histoire du groupe, le xylophone. , ce qui leur a valu le surnom de « xylo-punks ». La présence d’un saxophoniste ajoute un côté orchestral à leur son, tout comme leurs éclats vocaux.

La musique de Crazy & The Brains est plutôt joviale et festive. Christopher Urban, le chanteur, bouge beaucoup sur scène et fait chanter la foule. Tout le monde s’amuse, ce n’est pas difficile de faire passer un bon moment à la foule. Le groupe a vraiment l’air excentrique.

Le chanteur arrive sur scène vêtu d’une tenue commando de style militaire, mais aux motifs joyeux et colorés, ainsi qu’un béret militaire. Tous les membres du groupe sont habillés de vêtements aux motifs floraux et colorés. Ils suffisent froussard. Tout le monde applaudit à la fin, c’est le point culminant de la représentation.

Le marathon des concerts punk rock du Pouzza Fest 2024 est désormais terminé, mais vous pouvez également lire nos critiques du premier et du deuxième jour du festival punk.

Photos en masse

Laura Jane Grâce

Vagues

Dimanche au beurre de cacahuète

CHOU

Fou et les cerveaux

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Toulouse. Ce toit cosy du centre-ville a rouvert avec un nouveau concept
NEXT Millau. Près de 250 gymnastes ont participé au gala de l’Hirondelle Millavoise