il y a encore des terrains dans cette commune du nord de la Bretagne

il y a encore des terrains dans cette commune du nord de la Bretagne
il y a encore des terrains dans cette commune du nord de la Bretagne

Par

Éditorial Paimpol

Publié le

21 mai 2024 à 17h41

Voir mon actualité
Suivre - d’Armor

Pour Loïc Mahé, maire de Pleubien comme pour les autres maires de Côtes-d’Armorfavoriser l’accès au logement est un levier important pour lutter contre le déclin démographique.

Au cours des 5 dernières années, 123 constructions ont eu lieu, dont 50 % pour des résidents principaux. Nous sommes sur une bonne dynamique avec le label « Village à venir », 250 maisons ont changé de mains

Loïc Mahé, maire de Pleubian
Le maire de Pleubian, Loïc Mahé, à la cité d’Olonne. ©Jean-Pierre Le Dantec/ - d’Armor

Des lotissements communaux attractifs

La municipalité a lancé plusieurs lotissements.

  • Sur l’Armure, le résidence des Phares, mis en vente en 2019, 15 lots, 8 ont été vendus au prix de 65 € le m2, les 8 autres étaient réservés aux personnes de moins de 40 ans (primo-accédants) au prix de 35 € le m2 sous condition de y faire une résidence principale résidence principale. Il s’agissait d’un tarif attractif pour un terrain situé à 1 km de la plage de Pors Rand.
  • LE Lotissement Olonne (situé en bas de Crec’h Moût), il compte 11 lots qui ont été rapidement vendus, dont 9 en résidence principale, un tarif préférentiel était réservé aux moins de 40 ans, prix au m2, 55 € et 90 €. Les maisons sont en construction et seront presque toutes achevées cette année.

“Il reste encore 150 lots”

A la fin de cet inventaire, et le délais de vente rapides, le maire fait le constat suivant : « La politique menée dans la commune depuis plusieurs années a contribué au fait que nous disposons de tous les services, et les prix sont encore raisonnables, le logement n’a pas encore beaucoup baissé, les taux d’intérêt commencent à diminuer. Celui qui veut construire à Pleubian aura encore le choix, nous avons fait des provisions, il reste encore 150 terrains, cela fait en moyenne 26 maisons par an « .

Projets privés

Aux lotissements initiés par la municipalité, il faut ajouter les trois projets de promoteurs privés.

  • La première, la subdivision de Lotus du Trégorpour sept lots, sera situé rue de Pleumeur-Gautier.
  • La seconde, la lotissement de Goas Ar Mestr (à la sortie de la commune, en direction de Lanmodez), de 47 lots d’une superficie comprise entre 250 m2 et 750 m2, il coûte 125 € le m2.
  • Le troisième, à Poul pout, pour 17 lots, sera situé Route des Kerbors. Actuellement, en préparation du permis de construire, il y a 20 lots et un autre de 10 lots, ce qui fait au final une centaine de lots à vendre.

Promouvoir les permis de construire

Il faut souligner l’initiative d’individus qui sont le processus de permis de construirecela représente un engagement financier (entre 15 et 20 000 € pour le propriétaire), mais cela crée le statut « constructible » de son terrain.

La municipalité a attiré l’attention des propriétaires sur cette question, s’ils le font, cela constitue une sécurité pour eux, parce que le contexte de surfaces constructibles disponibles se resserre, la réserve diminue, les prix vont augmenter.

Nous ne refusons aucune proposition, à condition qu’elle respecte la règle du Territorial Coherence Scheme (Scot), de 17 logements par hectare. Par exemple, nous en avons refusé deux qui nous paraissaient trop denses, l’une ayant 25 logements/ha et l’autre 40.

Loïc Mahé, maire de Pleubian

Actuellement, la commune compte 2 367 habitants ; elle a connu une augmentation de 1,85% entre deux recensements. Les résidences principales sont au nombre de 1 233, les résidences secondaires 944. Malgré cette petite amélioration de la démographie municipale, la partie est loin d’être gagnée.

Suivez toute l’actualité de vos villes et médias préférés en vous abonnant à Mon -.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Valérie Pécresse dépense 4 millions d’euros pour éviter les grèves des chauffeurs de bus
NEXT Pontarlier. Quelques idées de sorties dans le Haut-Doubs pour le week-end du 1er et 2 juin