La France « soutient la CPI » après sa demande de mandat d’arrêt contre Netanyahu

La France « soutient la CPI » après sa demande de mandat d’arrêt contre Netanyahu
La France « soutient la CPI » après sa demande de mandat d’arrêt contre Netanyahu

Paris a assuré son “soutien” à la Cour pénale internationale (CPI), dont le procureur Karim Khan a requis, lundi 20 mai, des mandats d’arrêt contre des dirigeants du Hamas et des dirigeants hébreux.

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu est visé par des allégations de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité commis à Gaza.

Le Quai d’Orsay a indiqué qu’il alertait depuis plusieurs mois « sur le caractère inacceptable des pertes civiles » depuis la réponse militaire israélienne.

Suivez la couverture complète

Israël et le Hamas en guerre

Des réactions internationales contrastées. Le procureur de la Cour pénale internationale (CPI), Karim Khan, a demandé, lundi 20 mai, des mandats d’arrêt contre le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, et son ministre de la Défense, Yoav Gallant, pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité présumés commis en la bande de Gaza. Alors que le président américain Joe Biden gouvernait “scandaleux” la demande visant les dirigeants de l’État hébreu, écartant l’accusation de “génocide” Dans l’enclave palestinienne, la France a affirmé son soutien à la juridiction pénale basée à La Haye, aux Pays-Bas.

« La France soutient la Cour pénale internationale, son indépendance et la lutte contre l’impunité dans toutes les situations »a écrit le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué en réaction à cette demande de mandats d’arrêt, qui vise également trois hauts dirigeants du Hamas.

« La France a condamné le 7 octobre les massacres antisémites perpétrés par le Hamas. Ce groupe terroriste a revendiqué des attaques barbares dirigées contre des civils, accompagnées d’actes de torture et de violences sexuelles qu’il a lui-même documentés, y compris compris en les diffusant et en les célébrant. »poursuit le Quai d’Orsay.

Benjamin Netanyahu : un criminel de guerre pour la CPI ?Source : Infos TF1

À propos d’Israël, « La France alerte depuis de nombreux mois sur l’impératif du strict respect du droit international humanitaire et notamment sur le caractère inacceptable des pertes civiles dans la bande de Gaza et de l’accès humanitaire insuffisant », a ajouté Paris. Et de souligner qu’un « solution politique durable » est là “seul” chemin pour « restaurer un horizon de paix » au Moyen-Orient.


Année avec AFP

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV « Les extrêmes sont aux portes du pouvoir, j’appelle les jeunes à aller voter »
NEXT Le Maroc parmi les 10 premiers bénéficiaires des flux financiers publics internationaux, selon un rapport